Clark&Hard
- Cher invité si vous voulez participer à notre forum. Veuillez lire le règlement et vous inscrire.

- Cher membre n'oubliez pas de vous connecter pour pouvoir participer au forum.


 

Partagez|

Des donateurs ? c'est toujours hard a trouver...[Pv Ethan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage


avatar
Slogan : I have nothing to declare except my genius (Oscar Wilde)

MessageSujet: Des donateurs ? c'est toujours hard a trouver...[Pv Ethan] Mar 4 Aoû - 15:46
Maylys sorti de la douche un sourire satisfait sur les lèvres, rien de tel que le bonheur de sentir une eau chaude parcourir tout votre corps, elle se sécha les cheveux en soupirant, s'accorda un clin d’œil rougeoyant dans le miroir avant de reprendre son apparence humaine. Toujours en peignoir, elle releva sa chevelure en un chignon élégant mais stricte, puis se maquilla avec soin. Un peu plus de noir que de coutume le long de ses paupières bridées car il fallait bien faire un effort pour l'occasion, mais pas trop car il s'agissait d'un rendez-vous d'affaire et il n'était pas question de séduire sexuellement parlant même si l'éventualité n'était pas à exclure, on est succube ou on ne l'est pas.
Satisfaite par le visage, elle entreprit de s'occuper du corps, lingerie sobre mais bas noir à l'ancienne avec la couture remontant à l'arrière de la jambe. Robe noire sans manche à décolleté carré léger s’arrêtant à mi-cuisses et veste de tailleur rouge sombre. Des bijoux discrets, pendentif et boucles d'oreilles de grenat montés sur de fines attaches d'or. Et cerise sur le gâteaux, les escarpins noirs à haut talons signé Louboutin, de quoi composer un style à la fois chic et classique, parsemé d'une touche de séduction. Regardant l'heure elle se hâta d'envoyer un soupçon de parfum épicé et envoûtant dans son cou et sur ses poignets avant de dévaler les escaliers à toute vitesse pour prendre son Taxi.
Le restaurant français : Sous le Pont Mirabeau, était situé légèrement à l'écart dans une rue proche du magnifique Seward Park, il n'était pas très grand mais faisant parti de ces établissements sélectifs à la cuisine raffinée et tellement réputé qu'il fallait attendre plusieurs mois pour avoir la chance de pouvoir y diner quelque soit votre niveau social ou votre réputation. La succube avait néanmoins réussi à réserver une table dans un délai record, pour son prestigieux invité et elle, lorsque le second du chef eut goutté à certaine de ses ...spécialités.
Tenant fermement sa pochette de cuir bordeaux à la main, elle fit un sourire enchanteur au chauffeur de taxi qui avait pris la peine de faire le tour pour lui ouvrir la portière, envoûté par son étrange passagère il reparti heureux en oubliant de lui demander le prix de la course. Maylys sortit un minuscule miroir de son sac, rectifia une mèche qui tentait de s'échapper, et pénétra d'un air assuré dans le restaurant après avoir remercié d'un signe de tête, un homme élégant en costume qui avait eut la galanterie de lui ouvrir la porte.
Une bouffée de bonnes odeurs et de musique classique assaillirent ses sens alors qu'elle scrutait de ses yeux sombres la salle du restaurant, le maître d’hôtel tous sourires vint à sa rencontre.

"Docteur Mortimer ! c'est toujours un plaisir de vous voir, vous avez réservé à votre table habituelle il me semble ?"

"Bonsoir, effectivement la petite alcôve de tranquillité au fond de votre salle fait pour moi partie intégrante du charme de cet endroit, mais si vous n'y voyez pas d'inconvénient, je vais attendre mon invité ici, il ne devrait plus tarder."

"Mais bien entendu, je vous guiderais lorsque vous serez prêts."

Elle s’assit sur le bord de l'un des fauteuils clubs qui parsemaient l'entrée, ils permettaient aux clients de patienter confortablement en attendant la libération des tables, les soirs ou l'affluence se faisait vraiment trop importante. Calmement elle consulta l'heure sur le discret bracelet/commlinks doré qui enserrait son poignet gauche, elle était arrivée légèrement en avance, comme toujours, et à moins que l’aîné des fils Hard ne soit aussi désordonné que son cadet, Ethan L. Hard ne devait plus trop tarder à faire son apparition.
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
MessageSujet: Re: Des donateurs ? c'est toujours hard a trouver...[Pv Ethan] Mar 4 Aoû - 18:18
Mon Commlink sonna

- Com répondre. Dis-je

Une voix sortit de "ma montre digitale"

- Monsiur, vous avez rendez-vous avec Madame Mortimet à 12h au restaurant "Sous le Pont Mirabeau". Dit-elle

- Merci. Dis-je. Couper.

Je n'avais pas encore l'habitude de ses agendas vocaux préprogramme. Je me sentais encore obliger de dire Merci. Je me levai, frottait mon visage dans mes mains, les passant dans mes cheveux. Je me dirigeais vers la salle de bain. Mon appartement était des plus calme.

- Com Musique Salle de bain. Dis-je

MOn Commlink était connecté à mon habitation. Il diffusait un de mes groupes préférés des années 2000.

Je commençais à fredonner tout en me douchant. Quelques minutes après, tout propre une serviette autour de la taille. Je m'admirais dans le miroir, pris le temps de me coiffer et de me parfumer avec une lotion hors de prix. Ma chambre avait un dressing qu'on pourrait appeler "pièce à vêtement", tellement il était grand : Chaussure vernie, Costume sur mesure, Jean séant... Tout était là pour me mettre en valeur. Il y avait un petit emplacement pour les femmes. Je n'avais pas pu me résigner à vendre toute la collection de vêtements coquins de maitresse de mon père.

J'observais mes costumes. Bon j'avais rendez-vous avec une succube, je me devais d'être chique. Je choisis un ensemble marin, cravate bleue électrique mettant mes yeux en valeur et une chemise blanche. Je pris le temps d'accessoiriser le reste : mouchoir, bouton de machette en argent à l'écusson de la famille, bijoux. J'aimais particulièrement cela : une chevalière et une autre bague, un bracelet et mon commlink. Le bracelet n'avait pas été pris par assaut, il était en cuir et argent sertis de pierre mauve. Des améthystes réputées pour protéger son porteur contre les envoutements. Enfin, je savais que contre une succube de son niveau, cela n'allait pas être très efficace. De plus, j'étais un homme qui aimait les belles femmes et celle-ci était très séduisante.

Enfin bref et un café après, je descendis au garage choisir une auto. J'avais hérité de la moitié de la collection de mon père, de surcroit, j'avais importé la mienne. Il y avait donc en face de moi 24 voitures. Certaines était trop vieilles pour rouler : interdite de circulation pour cause de pollution. Mon dévolu s'arrêta sur une Audi rouge au devant luxueux et aux courbes sportives. Et en route pour le restaurant.

Arrivé sur place, chapeau à sur la tête me donnait une classe certaine. Je n'eus pas à me présenter, car je la vis sur le divan à m'attendre.

- Bonjour, je crois que vous m'attendez. Dis-je en lui faisant le baise-main

Même si nous n'étions plus à une époque des bonnes manières, je n'avais pas perdu les miennes. Surtout face à cette démone. Elle était encore plus belle qu'à la TV. Il n'y avait aucun doute, il y a 100ans cela elle devait être une geisha séduisant les riches japonnait.

J'avais sur le visage ce sourire de tombeur qui me caractérisait tant. On nous installa à notre table et nous proposa la carte. Comme dans tous les lieux de ce genre : deux menus au prix exorbitant et au nom à rallonge. Néanmoins, il y avait quelques plats à la carte.

- C'est la 1re fois que je viens en ce lieu donc si vous avez des conseils à me donner.

J'avais remarqué que nous étions un peu à l'écart des autres clients. Je me demandais bien pourquoi elle avait demandé un rendez-vous avec le gérant de la section de recherche. Mais bon, cela tombait bien, car j'avais justement quelque chose à lui demander.

_________________


Ne vous fiez pas à mon regard d'ange !
Je suis l'ombre dans la nuit...Vos pires cauchemars
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage


avatar
Slogan : I have nothing to declare except my genius (Oscar Wilde)

MessageSujet: Re: Des donateurs ? c'est toujours hard a trouver...[Pv Ethan] Mer 5 Aoû - 22:10
Maylys avait fermée les yeux et écoutait avec plaisir l'étonnante reprise d'une symphonie de Dvorack version jazz qui s'écoulait des hauts parleurs, elle aimait cet endroit également pour ça, tout était exquis et un rien inattendu. Légèrement perdue dans ses pensées elle releva la tête alors qu'Ethan faisait enfin son apparition, et quelle apparition ! La succube avait fait de petites recherches pour avoir une idée de l'apparence de son futur interlocuteur, mais elle ne s'attendait pas au charme et au charisme qui émanait de cet homme aux yeux d'un bleu enivrant, ses sens de démone s'embrasèrent de désir pour cette chair à l'air délicieux, mais elle repris la maîtrise d'elle même, ce n'était pas le lieu pour ça, ni le moment.
Souriante elle lui donna volontiers sa main à baiser, le démon avait indubitablement des manières exquises, c'était toujours un plaisir de rencontrer des personnes qui avaient été élevées 'à l'ancienne', ou plus exactement vécu à cette époque.

"Bonjour, effectivement je suis arrivée un peu en avance."

Le sourire du maître d’hôtel et son propriétaire les installèrent dans le petit box au fond de la pièce, ils étaient ainsi légèrement séparé du reste de la salle, ce qui était un avantage pour parler tranquillement sans être trop épié par des oreilles indiscrètes. Évidement il serait impossible de bavarder librement de l'enfer mais au moins pourraient-ils y faire allusion l'esprit tranquille. Maylys étudiait le menu et son vis à vis d'un œil expert, et posa la carte sur le coté en lui adressant un sourire tout aussi charmeur que le sien.

"Je vous conseille de vous laisser guider par le plat du jour, il est toujours frais et diaboliquement bien préparé."

En disant cela, la succube avait allumé très légèrement une lueur rouge dans l'un de ses yeux, une manière toute démoniaque de faire un clin d’œil. Puis elle rit légèrement en remarquant le bracelet d'améthystes, et le désigna d'un geste nonchalant de la main.

"Je suis flattée que vous vous sentiez menacé de la sorte, mais je vous rassure tout de suite, je n'ai pas l'intention de jouer de ces atouts là avec vous, à moins que ce ne soit votre souhait…" Son sourire s'élargit à cette mention, puis elle reprit un air presque sérieux. "Mais dans ce cas après avoir parlé travail, car c'est là le vrai but de mon invitation, même si je suis également tout à fait charmé de rencontrer enfin l’aîné des fils de Jacob."

Le serveur choisi ce moment pour les interrompre en leur demandant s’ils souhaitaient un apéritif, et en leur donnant également la carte des vins, qu'il déposa tous naturellement devant Ethan.

"Je prendrais un pineau rouge, et vous Ethan ?"
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
MessageSujet: Re: Des donateurs ? c'est toujours hard a trouver...[Pv Ethan] Jeu 6 Aoû - 10:42
Le lieu était raffiné, un peu comme on le faisait dans les années 2000. La table était avec Nappe taupe en tissus, Serviette assortie chaise-fauteille en tissus beige, et parquet en bois clair. Au mûr tableau de maitre, tenture assortie au mobilier et moulure peinte en clair. Vraiment chic avec une pointe de modernité avec l’œuvre, comme je l'aimais.

J'avais posé un chapeau sur le coin de la table. Et déboutonnais mon bouton de veste avant de m'assoir.

- Je vous remercie de me faire découvrir l'endroit, je ne connaissais pas. En vrai dire, je ne suis à Seattle depuis peu et je n'y avait jamais vraiment mis les pieds par le passé.

On commença à discuter, elle dis

"Je suis flattée que vous vous sentiez menacé de la sorte, mais je vous rassure tout de suite, je n'ai pas l'intention de jouer de ces atouts là avec vous, à moins que ce ne soit votre souhait…"

Je lui répondis amuser

- Oh je ne suis pas sûre que cela soit efficace, car vous êtes diablement séduisante.

- Je dois vous avouer qu'effectivement je préférais parler travail avant le plaisir. Je ne sais pas pourquoi, mais dès que le charnel vient entre moi et une femme, je perds mon professionnalisme pour la suite. Dis-je en repensais à mes nombreuses soirées avec Alégia ou avec mes secrétaires.

Le serveur vient nous demander si nous voulions un apéritif.

- Whisky Sour, au shaker, j'y tiens. Dis-je

- Oui Monsieur naturellement.

Il partit nous servir, une fois revenu avec nos verres et des amuses bouches

- Sinon vous avez déjà choisi ? Demanda-t-il

- Pour ma part, je vais prendre le menu découvert. Dis-je

Celui-ci se composait de deux entrées, un plats et un dessert.

Je lui indiquais ce que j'avais sélectionné parmi les choix et laissa la dame choisir.

Il me demanda également si j'avais choisi la fin.

- Avez-vous une préférence ma chère. Un rosé serait pas mal. Je suggérais même un Garrus de 2008.

- Oh un grand crut, Monsieur, certainement le meilleur. Dis le serveur qui n'allait pas dire le contraire à 2339 € la bouteille

Il espérait vraiment que la dame confirme. Il avait une prime à l'achat de bouteille millésimée. Si même il avait 1% du prix, cela était un sacré pourboire. Une fois la commande terminée, l'homme repartit, je dis alors

- Il est trop tôt pour trinquer, mais bon trinquons pour notre rencontre. Dis-je en levant mon verre

Je bus délicatement pour apprécier toutes les saveurs tout en faisant tourner les glaçons.

- Bon je vais êtres directs. Comme vous vous en doutez, j'ai mené mon enquête sur vous. Vous n'êtes pas encore affiliée à Hard. Déclarai-je en soulignant le encore.

- Ni à l'ordre démoniaque. Rajoutai-je

Si c'était une succube indépendante, elle devait être assez remarquable dans son "métier". Beaucoup de succubes avaient dû mal s'intégrer dans la société à cause de leur pulsion. C'est pourquoi elle était souvent sous la tutelle de quelqu'un qui leur permettait de s'intégrer dans la société. Soit, c'était un parent, soit un supérieur démoniaque (tel que Kelen Turner) ou soit notre agence. Qui travaillait également étroitement avec Kelen.

- Puis-je dire que vous êtes indépendante ?

Cette question était importante pour les négociations futures, car si elle avait un maitre, c'est à lui que je devais m'adresser.

Lorsqu'elle me répondit, je lui donnai d'exposer son affaire. J'avais moi-même des projets pour elle et l'université. Nous n'avons personne de Hard aussi bien placer. Un des rares bastions pas encore conquérir par notre agence.

Après son exposer, le serveur fin avec nos entrées.

J'avais pour ma part commandé un Tartare de bœuf Irlandais, Mozzarella burata, Tomates green Zebra, basilic, amandes. C'était présenté dans un verrine.

_________________


Ne vous fiez pas à mon regard d'ange !
Je suis l'ombre dans la nuit...Vos pires cauchemars
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage


avatar
Slogan : I have nothing to declare except my genius (Oscar Wilde)

MessageSujet: Re: Des donateurs ? c'est toujours hard a trouver...[Pv Ethan] Mar 11 Aoû - 22:27
Maylys sourit sous les compliments, le petit pas de danse en toute cordialité commençait, elle m'amusait toujours beaucoup lors de ce genre d'échanges, ils étaient deux tigres en cage en train de se dévisager, ne sachant pas s'ils allaient s'entretuer ou attaquer ensemble le dresseur. elle hocha la tête de manière affirmative, ils avaient la même vision des choses en ce qui concernait la séparation, importante, entre le travail et les 'loisirs'.
Sa commande passée le serveur revint avec les apéritifs, la succube le remercia chaleureusement en lui envoyant une petite bouffée de charme, il serait ainsi encore plus parfaitement empressé de les servir, et surtout garderait une discrétion à toute épreuve si par hasard des fragments de la conversation venaient à ses oreilles. Elle mourrait de faim, aussi à peine posé sur la table, elle s’empressa de saisir un petit feuilleté aux graines de pavot, qui servait d'amuse-bouche, et l'englouti avec plaisir. Maylys fini sa bouchée tandis qu'Ethan se laissait tenter par l'occasion de découvrir toute l'étendue des talents du chef.

"Pour moi ce sera le menu du jour, cuisson bleue pour la viande, merci bien."

La femme se rembrunit pour le choix du vin, elle n'aimait déjà pas la manière patriarcale que les serveurs avaient de proposer systématiquement la carte des vins aux 'mâles' plutôt que de la laisser en évidence au milieu et de surcroît, quoique le cru choisi fut un grand vin, le rosé restait pour elle le sous produit d'un délicieux breuvage.

"J'ai une préférence pour le vin rouge à vrai dire, et mon menu comporte de la viande rouge et un plateau de fromage, mais si vous désirez un Garrus nous prendrons la bouteille, pour ma part je me rabattrais sur cet excellent pinot noir australien que j'ai goûté la dernière fois."

Le serveur repartit laissant les deux démons s'observer en trinquant. Maylys s'était adossée nonchalamment sur sa chaise et faisait tourner le liquide rouge et sucré dans son verre tout en savourant la gorgée qui lui réchauffait la gorge, elle écouta avec attention Ethan lui faire par avec une franchise étonnante des recherches qu'il avait fait sur elle, et ses affiliations. La femme garda le silence pendant quelques instants, réfléchissant à sa réponse, et calmant ses nerfs avec une nouvelle gorgée de pineau... pas de maître pour elle, et pour une excellente raison, mais cela s'était passé il y a si longtemps …. Ethan n'était pas née et ne pouvais savoir, extrêmement peut de personnes le savait de toute manière car la succube cultivait le culte du secret sur ce qu'elle considérait comme sa vie privée. Son sourire revint en même temps qu'une nouvelle gorgée de pineau, elle pris une brève inspiration et se pencha en avant pour s'approcher au plus prêt de son interlocuteur.

"Je ne m'attendait pas à autant … de franchise sur ce sujet, mais soit je sais m'adapter." Finissant cette phrase sa voix baissa de plusieurs tons et se fit plus moelleuse et susurrante. "Je n'ai pas d'affiliation ouverte certes, car j’agis uniquement et depuis toujours dans l'ombre, et derrière les portes closes." Le ton de sa voix était tel que le cerveau entendait maison closes plutôt que portes, elle redescendit d'un ton encore. "Mais je sers la première femme d'Adam, car elle est la première de mon espèce, et bien sur loin au dessus notre maître à tous et ses objectifs... simplement chacun possède sa manière personnelle de lui obéir."

Maylys se recula de nouveau laissant Ethan enregistrer les informations qu'elle venait de lui donner, et réagir en conséquence. Elle se décontracta un peu plus lorsqu'il revint sur le la terre ferme des propositions qu'elle souhaitait lui faire.

"A mon tour d'être directe: pour fonctionner mon université à besoin de fonds, il est vital pour moi de récolter les dons de donateurs privés, afin de financer des recherches mais aussi le campus au sens large du terme. Quand aux Mécènes, c'est pour eux une occasion profitable en matière de réputation et d'investissement pour l'avenir, après tous les cerveaux qui dirigent les nations ne se sont pas formés tous seul ." A ce stade de son discours elle fit un sourire entendu à l'homme en face d'elle. "Sans compter que cela peut permettre quelques réductions substantielles d'impôts, enfin ce n'est pas vraiment le but de la manœuvre mais voyez ça comme un petit plus. Et pour finir, même si je doute que cela puisse faire changer votre avis, sachez que si je connaissais un peu votre père c'est entre autre parcequ'il faisait parti de ce petit club des amis de l'université, son décès nous a malheureusement privé de sa … précieuse présence."

Elle fini son pineau tandis que les entrées arrivaient et huma avec délice les effluves qui s'échappait de sa soupe de palourdes aux champignons servit dans un pain/soupière au maïs.

"Bon appétit Monsieur Hard"

Battant des cils elle déplia avec grâce sa serviette et commença sa dégustation suspendue aux lèvres sexys d'Ethan mais surtout très attentive à ses réactions et réponses.
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
MessageSujet: Re: Des donateurs ? c'est toujours hard a trouver...[Pv Ethan] Jeu 13 Aoû - 9:04
J'ignorais qu'elle était matrice de vin rouge. Ce n'est pas courant pour une femme... J'ai proposé un rosé pour aller avec tous les plats.

- Puisque Madame préfère du vin rouge. Prenons son choix, mais la meilleure de vos bouteilles.

Le serveur était un peu déçu, mais le charme de la belle avait opéré, car le sourire lui revient.

Elle répondit à mes affirmations et j'intervins sur ses dires

- Je ne voulais nullement vous vexer ma chère. Quand je parlais de supérieur, je voulais dire devenez-vous rendre des comptes à quelqu'un... Bon, vous êtes votre propre patron. Dis-je pour clore cette conversation

En tant que Succube de Seattle, il était de mon devoir demander si elle avait un responsable. Kelen était justement un des démons gérant le secteur du sexe dans la ville. Il avait dans ses effectifs énormément de Succubes.

Elle commença à me parler de ses projets. Je ris lorsqu'elle parla d'impôt

- Ne vous en faites points pour cela. Nous ne payons pas des sorciers psychiques et des rois de la finance pour devoir des choses à l'état.

Je souris lorsqu'elle évoqua mon père.

- Je ne suis nullement étonnée que mon père vous ait connu. Vous êtes vraiment le genre de femme qu'il apprécie. Dis-je

Nos entrées arrivées, nous dégustons, limite, en silence. Nous avions presque fini lorsque je repris la parole.

- Notre entreprise n'est nullement contre faire des donations à condition d'avoir un intérêt. Comprenez-vous. Dis-je avec des sous-entendus

Je deviens sérieuse, une fois mon plat terminé et le serveur repartis.

- Hard a quelque projet pour l'université. Notre agence pâlit ces derniers temps qu'une mauvaise réputation. Du temps de mon père, nous étions considérer comme des requins de barreaux pour la haute société. Depuis ça meurt, mon frère a terminé cette réputation... Beaucoup de personnes voient en lui, un mauvais gestionnaire.

Je vis dans son regard qu'elle avait du mal à me suivre. Je m'éclairai la gorge et puis pris une gorgée de vin.

- Pour la population pauvre et moyenne, surtout la moyenne, nous sommes considérés comme la mauvaise graine de la société.

Elle voulut dire quelques choses, mais je continuai

- Non non, ne nous voilons pas la face... Nous sommes ce que nous sommes, riche et puissant, et cela ne plait pas à tous.

- Enfin bref, j'aimerais que l'université nous aide à changer cela avec une campagne de communication pour nous mettre en valeur et recrutement.

- Oui de recrutement, étant chef de la section de recherche de Hard, je peux dire que mon père avait laissé ce domaine de côté. Beaucoup de projet pour elle. C'est pourquoi j'ai besoin d'agrandir mes effectifs.

- Que pensez-vous de vous marcher ?

_________________


Ne vous fiez pas à mon regard d'ange !
Je suis l'ombre dans la nuit...Vos pires cauchemars
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage


avatar
Slogan : I have nothing to declare except my genius (Oscar Wilde)

MessageSujet: Re: Des donateurs ? c'est toujours hard a trouver...[Pv Ethan] Mar 8 Sep - 16:51
L'entrée était simplement succulente et seul le bruit des cuillères rythma le repas pendant un bref instant, le sous entendu du jeune démon ne tomba pas dans l'oreille d'une sourde, évidement Maylys ne m'attendais pas à ce qu'il jette ses liasses de billets uniquement pour la gloire, c'était de bonne guerre.

"C'est parfaitement limpide et logique, la question est lequel ?"

Ils furent interrompus brièvement, mais une fois débarrassé des assiettes vides et du serveur, Ethan reprit là où ils s'étaient arrêtés, elle l'écouta très attentivement, ayant un peu de mal à le suivre de prime abords... Oui certes son frère était... hum brouillon et ne collait pas vraiment à l'image que des clients sérieux se faisait du grand patron d'un des plus influent cabinet d'avocat de la ville et même de la côte ouest, et alors ? En quoi l'université pourrait y faire quelquechose ? Toujours attentive quoique dubitative la succube but une gorgée de vin et attendit la suite... voilà qu'il lui parlait de la réputation de Hard à présent, elle allait ajouter que ce n'était pas forcément une fatalité et qu'une réputation pouvait s'acheter mais il ne lui laissa pas l'occasion d'ouvrir plus la bouche. Elle fit la moue et le laissa finir son discours jusqu'au bout, après tout il avait bien eut la patience d'écouter le sien.
La deuxième entrée de son interlocuteur et son plat firent leur apparition: steak d'autruche sauce au vin et sauté de pointes d'asperges chaudes au balsamique accompagnée d'une noix de purée de céleri à la crème grise. Toujours souriant le serveur rempli de nouveaux les verres en énonçant à voix haute le contenu des délicieuses assiettes, puis reparti tel un fantôme bienveillant. La démone avait profité de ce bref intermède pour retourner la réponse qu'elle pouvait bien faire à Ethan dans sa tête, tout en dardant ses prunelles noires sur son visage sans discontinuer.

"L’université n'est pas une agence de communication, je puis vous aider à remonter la pente de la réputation, mais certainement pas en faisant placarder dans toute la ville par les étudiants 'Hard... is good for you'."

A son tour elle ne lui laissa pas l'occasion de rétorquer.

"La majorité des élèves de mon école viens de la classe moyenne, moyenne haute, les études coûtes chères et ne sont pas à la portée de tous, en temps que mécène Hard pourrait ouvrir des bourses d'études et financer des recherches pour faciliter l'accès à l'éducation à de nombreux jeunes esprits brillants... qui une fois fini leurs études seront certainement heureux de travailler pour leur si généreux donateurs. Nul doute également que de s'impliquer dans l'éducation des jeunes cerveaux modifiera en bien les opinions que les parents de ces chères têtes blondes peuvent avoir sur le cabinet... passant outre les frasques du plus jeune des gestionnaires de cette entreprise."

La démone sourit sentant que sa proposition commençait à plaire, même si elle se garda de préciser qu'il s'agissait là plus ou moins du même accords qu'elle passait avec la plupart des entreprises qui donnaient à l'université. Elles trouvaient dans cette institution une vitrine pour leurs réputations et un vivier pour le futur, ceci dit même si certaines chaînes pharmaceutiques sans scrupules pouvaient se targuer de s'en approcher, aucune des ces sociétés n'avaient encore travaillées directement pour l'enfer et ses démons.

"En revanche je tiens à préciser que si je serai absolument ravie d’accueillir des représentants de Hard sur le campus de manière régulière et n'hésiterais pas à approuver l’excellence du cabinet et de toutes ses activités... je préfères néanmoins rappeler qu'il s'agit d'une école, d'un endroit public, fort fréquenté et surveillé par toutes sortes de … représentants de la loi, et qu'il faudra donc faire preuve de finesse et de discrétion, pour les parties les plus … hum obscures de votre recrutement."

Le message était clair, pas de démonologie à outrance sur mes terres, elle tenait à garder l'apparence de la neutralité, c'était bien plus facile pour attirer les âmes innocentes et les corrompre doucement. Elle avait toujours procédé ainsi, pas de brutalités, du moins pas tant qu'il était possible de sortir de ses griffes. La succube fit un sourire carnassier à son vis à vis et croqua à pleines dents dans un morceau sanguinolent de viande, savourant le léger goût de fer derrière les épices et la pointe de saveur fumé de la viande du grand volatile.

"Hum, ça me fait penser, avez-vous entendu parler de la disparition de ces jeunes femmes ?"
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
MessageSujet: Re: Des donateurs ? c'est toujours hard a trouver...[Pv Ethan] Jeu 10 Sep - 10:13
Je ris lorsqu'elle sortit son slogan, ce n'est point cela que j'attendais de l'université. Il fallait quelque chose de plus subtil.

Ma 2e entrée était arrivée : Thon, espadon en sashimi, Concombre en différentes textures, Vinaigrette au yuzu, palourdes

Je l'écoutais attentivement en sirotant mon vin.

- Vous avez bien compris mes propos, ma chère, mais pas la finesse de mes objectifs.

Je réfléchis pour être le plus claire possible.

- Je vais prendre un exemple pour illustrer mes idées. Imaginons qu'un de vos élèves, brillant ayant un projet d'études très intéressant et prometteur. Nous serions ravis d'aider cette élève à financer son projet. Mais en échange, cette personne devrait signer un contrat CDI avec Hard en guise de remboursement des frais occasionner par notre entreprise. Comprenez-vous mieux ?

- En gros, nous voulons bien être donateur à condition qu'une fois diplômé notre "bénéficiaire" deviennent à Hard.

- Nous n’allons pas investir dans un projet qui serait rentable par un autre. Suis-je assez claire ! Dis-je droit dans les yeux de la belle.

J'avais bien souligné cette phrase. Cela voulait dire que si nous étions donateurs pour l'université, nous devrions avoir certaines "exclusivités"

- Bien sûr si devenons "associer". Je ne serais nullement contre vous envoyez certain membre de mon personnel pour des conférences particulières. Nous avons dans notre agence : des scientifiques, des occultistes, des avocats de renom... et j'en passe.

- S'il y a propagande comme vous l'avez suggéré. Ce serait plutôt du style. "Vous avez un projet exceptionnel, mais pas les finances... L'agence Hard peut vous aider..." Vous auriez à votre réception des bourses un formulaire à transmettre à notre département recrutement. Nous allons justement ouvrir un bureau d'experts pour cela, si nous signons ensemble.


J'avais déjà en tête, les personnes qui s'occuperaient de la lecture du courrier et celui qui ferait l'entretient. Une équipe de 10 personnes. 6 seront spécialisés dans un domaine : science économique, sociale, médicale... il évaluerait l'idée. Les 4 autres seraient des "sensoriels" qui seraient présents lors de l'entretien pour évaluer l'état d'esprit et l'avenir des candidats. Nous n'allons pas investir dans un étudiant qui n'a aucune motivation même si son idée est géniale. Vaut être réaliste après tout !
J'avais oublié de souligner à la directive que Hard ne prendrait aucun humain. Nous avons près de 20% de vampire et 40% de démon qui travaille chez nous, c'est un peu dangereux pour un "sans-pouvoir". Enfin, elle n'était pas bête, elle devait s'en douter.

Mon entrée fut vite terminée, elle était délicieuse. Mon interlocutrice était délicieuse également surtout avec son regard carnassier. J'étais un démon de la peur, ses airs de prédatrice ne m'effrayait nullement.
Elle changea de sujet de discussion. Était-elle encore méfiante ou les conditions ne lui convenaient pas ?

J'étais tout à fait au courant des disparitions des jeunes filles. Qui ne l'était pas, tous les journaux en parlaient.

- Bien sûr, qui n'est pas au courant. On ne parle que de cela dans les médiats. Lui répondis-je

Je savais où elle voulait en venir. Peut être avait tellement des informations, en même temps, certaine des jeunes disparues étaient des universitaires. Si elle suivait l'actualité, elle savait très bien que certains parents nous avaient contacté pour leur venir en aide pour retrouver leur enfant.

_________________


Ne vous fiez pas à mon regard d'ange !
Je suis l'ombre dans la nuit...Vos pires cauchemars
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage


avatar
Slogan : I have nothing to declare except my genius (Oscar Wilde)

MessageSujet: Re: Des donateurs ? c'est toujours hard a trouver...[Pv Ethan] Jeu 10 Sep - 20:03
Visiblement le démon était plus amusé que rebuté par les piques de la succube, ce qui lui arracha un sourire. Ha! Le charme des négociations démoniaques! Lorsque chacun tentait de dominer l'autre de toute sa hauteur tel un cerf en rut... Cela lui fit rêver brièvement à l'aspect de son interlocuteur sans ses vêtements, et combien il pourrait être délicieux de continuer à 'discuter' dans un lit, elle lui montrerait quelques succuberie maison qui ne manquerait pas de le ravir et...
Elle revint à elle dans un sursaut mental au moment où il articulait, un peu trop autoritairement un Suis-je assez clair! Légèrement confuse d'avoir laissé les bas instincts de son espèce reprendre le dessus un instant, chose qui l’horripilait plus que tout car la maîtrise de ses émotions était sa fierté, elle répondit machinalement.
"Certes..." ce qui dans son langage était une manière polie pour ne pas avoir à dire un non catégorique et lui permettait aussi de gagner du temps, en attendant que son cerveau ne remonte le fil de la conversation qu'elle avait laissé de côté au profit de délicieuses visions de chairs entremêlées.
Se reprenant en avalant une nouvelle bouchée de viande, elle écouta la suite des propositions de l'avocat en hochant délicatement la tête. Cela lui plaisait beaucoup plus! Bénéficier de conférenciers talentueux quasiment gratuitement, c'était bon pour son université, et bonnes également seraient les idées véhiculées par les requins de Hard dans les jeunes têtes et sur les jeunes âmes malléables assissent dans les amphithéâtres. Une gorgée de rouge lui éclaircit la voix et elle répliqua d'un ton chaud et légèrement séducteur, dernières traces de son trouble précédent.

"Je reviens un instant sur les bourses, sachez qu'on ne peut contraindre (du moins officiellement, mais ça elle ne pouvait pas le dire à voix haute,) un étudiant à postuler pour une bourse plutôt qu'une autre, cela dépends essentiellement du prestige et évidement du montant de celle-ci, de ce coté je ne me fait pas trop de souci pour que celles de Hard deviennent très concurrentielles, en revanche rien ne vous empêche effectivement d'inclure une clause de recrutement au terme des études. De même si vous financez une étude, elle sera estampillé du sceau de l'université, et du chercheur ou de l'équipe qui à cherché, mais vous pouvez réclamer l'usufruit de la découverte dans les clauses de base... vous êtes avocat et... plus que ça, je ne pense pas que la rédaction de contrats un peu compliqués ne vous rebute."

Elle sourit d'un air entendu, même avant 2012 tous les mortels avait déjà entendus parler des contrats faustiens proposés par les démons, réputés pour leur extrême complexité, le signataire était toujours perdant, à moins qu'il n'ai l'âme faite pour l'enfer.

"Pour le reste, comme je vous le disais précédemment, les portes de mon établissement sont grandes ouvertes pour tous les spécialistes et le savoir qu'ils peuvent apporter dans ses murs, mais ce sont des détails qui seront à régler lors de la rédaction des programmes annuels et des cycles de conférences que nous proposons."

Maylys fini son assiette et se tapota doucement la bouche de sa serviette, non sans avoir discrètement passée une langue rose et avide sur une perle de jus de viande qui s'était installée sur sa lèvre inférieure.

"De même je laisse le soin à votre service communication d'élaborer, affiches, plaquettes, dossiers, pages internet et même spot publicitaires qui seront affichés en bonne place dans les emplacements add hoc du campus."

Pour Maylys ils étaient parvenus à un accords global satisfaisant pour les deux parties, bien que de nombreux détails restent à régler, aussi commença t'elle à se détendre. Elle reprit son verre, fit tourner le liquide qui l'emplissait, le huma avec délice et bu une nouvelle gorgée en prenant un air peiné.

"Je suis au regret de dire qu'il y a plusieurs étudiantes parmi les disparues, c'est particulièrement dramatique, j'ai évidement fait renforcer la sécurité, mais avec les jeunes... Ils ne sont guère prudent, enfin c'est le charme de ces âges..."

La démone haussa les épaules en s'adossant à sa chaise, sous la table, ses jambes se croisèrent dans l'autre sens, et son pied effleura un instant le pantalon d'Ethan, si elle s'en était aperçue, son visage resta parfaitement énigmatique, cependant toute son attitude était un rien plus décontracté.

"Je me demandais... en temps que privé, Hard est professionnellement impliqué?"

Son visage serein affichait une curiosité polie, un sourcil un peu haussé, attendant les réponses de l'homme d'affaire en face d'elle, elle fit mine d'avoir chaud et retira sa veste avec un sourire d'excuse en désignant nonchalamment, d'un battement de cils, le vin comme coupable, à moins que ce ne fut un regard vers Ethan?
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
MessageSujet: Re: Des donateurs ? c'est toujours hard a trouver...[Pv Ethan] Lun 14 Sep - 11:28
Je souris, nous étions donc sur les voix un accord certain ce qui me mettait en joie.

Je sentis ses jambes effleurer les miennes. Je connaissais assez bien les succubes pour savoir que rien n'était fait exprès avec elle.

On vient rapidement service mon plat : un Dos de cabillaud, nage de moules,grosse crevette rouge, bouillon au bon beurre, Purée de vitelotte, salade de moutarde.

Je souris à ses interrogations. Elle devait très bien savoir que Hard avait pris par au cherche des disparus. Les médiats en avaient parlé. Il fallait dire que les autorités étaient impuissantes dans ce domaine.

- Je crois que vous le savez déjà. Tous clients qui ont les moyens de se payer nos services sont le bienvenu. Ce qui veut dire que les parents fortunés ont fait appel à nous bien sûr.

- Nous avons mis nos meilleurs enquêteurs et occultistes sur l'affaire. Mais hélas pour le moment, nous n'avons pas grand-chose.

- En tant que directrice vous avez déjà été interrogée par les autorités à ce sujet. Néanmois, avez-vous des nouvelles infos depuis ?
 demandais-je par curiosité, tout en savourant mon plat

Je remarquais que la succube avait une certaine maitrise de ses émotions. Les plus jeunes d'entre elles avaient toujours du mal avec leur désir. J'en avais même déjà vu des plus mûrs qui avait toujours ce souci. Je ris intérieurement, c'était moins qui avait un souci avec elle, j'avais peut-être trop de charme. Les succubes et les démons de la peur avaient un lien très étroit, nous avons tous deux un certain charisme. Je n'avais jamais vraiment compris pourquoi notre espèce avait ce magnétisme. Peut-être pour qu'on ne se méfie pas de nous et que l'effroi soit plus grand, qui sait, Lucifère avait un drôle d'humour après tout.

Mon commlink se mit à sonner, j'avais un appel.

- Vous m'excusez deux minutes. Dis-je

Je sortis une petite oreillette de ma poche pour pouvoir discuter en toute discrétion.

- Bonjour Kelen... Que puis-je pour toi ?

Kelen était un démon, dirigeait le plus grand réseau de prostitution et d'argent de Seattle.

- Une fête privée...Hum... Dit Kelen on est plus autant des orgies... je suis pas, ce n'est plus comme dans le temps... Je n'en doute pas que mon frère sera présent. Vu son jeune âgé, je ne suis sûre qu'il en ait déjà vraiment vécu une... Je veux dire une vraie de vraie... Oui comme à la belle époque.

Cette discussion émoustillait en moi quelques souvenirs bien agréables.

- C'est bien gentil Kelen... si je viens, je vais te faire de l'ombre avec mon charme. Dis-je en riant

Nous discutèrent encore un peu en plaisantant, je refusa et le remercia poliment de son offre. Il fallait dire que je venais d'arriver en ville et que j'avais beaucoup de choses à mettre en place pour diriger l'institution comme mon père l'aurait voulu. Je raccrochai

- Où en étions-nous. Dis-je

_________________


Ne vous fiez pas à mon regard d'ange !
Je suis l'ombre dans la nuit...Vos pires cauchemars
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage


avatar
Slogan : I have nothing to declare except my genius (Oscar Wilde)

MessageSujet: Re: Des donateurs ? c'est toujours hard a trouver...[Pv Ethan] Jeu 17 Sep - 14:45
Maylys observa le démon tandis qu'il mangeait, l'appétit ne lui faisait pas défaut, mais il faut dire que les plats valaient leur poids de raffinement... elle s'interrogea une fois de plus sur ses autres appétits puis repris une gorgée de vin et la conversation. Elle se laissait trop aller, sa concentration en pâtissait, il lui serait sans doute nécessaire de trouver un dérivatif rapidement, car à présent elle sentais son besoin de se nourrir grandir, et il n'était pas question de son estomac. Néanmoins elle adressa un nouveau sourire chaleureux à Ethan, se demandant par quel bout prendre cette conversation là, des informations... elle en avait peut-être, difficile à dire, elle essaya de se remémorer l'impression étrange qu'elle avait eue en percevant la jeune femme sur le campus.

"Disons que je souhaitais m'en assurer, j'ai effectivement été interrogée, je crains de ne pas avoir pu leur donner de renseignements vitaux, simplement dossier scolaires, accès aux chambres des étudiantes, plus mes impressions personnelles sur ces élèves. C'est à dire aucunes, je ne connais pas tous les étudiants de mon université, encore moins ceux qui sont dans les premières années de leur cursus... Si vous désirez avoir accès à ces informations vous pouvez demander à vos privés de venir me voir, je ferais en sorte de faciliter leurs démarches, j'ignore ce qu'il retourne de ces enlèvements, mais ...pour parler crûment, je n'aime pas que l'on chasse sur mon territoire, plus vite les coupables seront arrêté plus vite mon institution retrouvera son calme sans aucun fouineurs dans le campus."

Son air s'était fait plus dur, et un observateur attentif aurait pu constater un certain rougeoiement de braise dans les iris sombres de la femme. Elle prenait très au sérieux le 'bien être' de son cheptel de petites âmes et ne supportait pas l'ingérence dans ses affaires. Évidement ces incidents concernaient la ville toute entière, mais ce n'était pas une raison, qui que soit le fils d'archange responsable de ces enlèvements, il aurait fort à faire une fois son identité découverte car de nombreuses personnes auraient des comptes à lui demander. Mais l'ennui c'était ça, qui était coupable, et surtout quelle sorte de créature? Une fois de plus la succube songea à l'étudiante envoûté, elle fini par se décider à partager cette information avec son nouvel associé, mais un coup de téléphone interrompit leur conversation.

"Je vous en pris..."

Curieuse Maylys écouta les bribes de conversation en regardant nonchalamment une marine accrochée au mur, son attention fut attirée par le nom de Kelen... il ne lui était pas inconnu, un démon si ses souvenirs étaient exacts... et vu la teneur du reste des échanges c'était un démon du sexe, ou plutôt ce qu'elle appelait 'un mac à succube'. Sans doute l'avait elle croisé s'il était à Seattle, mais elle se tenait généralement éloignée de ce genre de soirées, ou plutôt n'y allait pas à visage découvert, discrétion, toujours la discrétion qui prévalait, même avec son espèce, et même depuis 2012.

"Nous en étions aux enlèvements, et à vrai dire j'aurais peut être un petit quelquechose à vous mettre sous la dent... si vous n'êtes pas trop pris par vos futures soirées en compagnie de créatures à la peau satinée..."

La démone sourit en faisant un petit clin d’œil, le serveur arriva à point pour retirer l'assiette d'Ethan et proposer le fromage à Maylys qui se contenta d'un morceau de chèvre frais et d'un classique mais toujours efficace morceau de brie. Un sourire gourmand sur les lèvres, elle étala sa spécialité fromagère sur une petite miche chaude de pain au pavot, l'accompagnant d'une nouvelle gorgée du délicieux liquide rouge qui coulait dans ses veines avec de plus en plus de force depuis le début de ce repas.

"Désolé, je dois dire que je trouves ça très amusant et un rien ex... bref, les disparues..."

Elle se pencha en avant baissant sa voix de plusieurs tons, reprenant un visage sérieux et concentré.

"J'ai croisée l'une d'elle peut de temps avant sa disparition, si je m'en souviens bien c'est qu'un détail avait attirée mon attention sur cette jeune femme en particulier...Un envoûtement, et certainement un puissant pour que je le ressente à distance sur le campus plein de monde. Quelques jours plus tard elle avait disparu, j'ai trouvé cela intriguant, je me suis demandé si ce n'était pas l’œuvre d'un membre de mon espèce et je ne me serait pas plus inquiété que ça s'il n'y avait pas eue les autres..."
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
MessageSujet: Re: Des donateurs ? c'est toujours hard a trouver...[Pv Ethan] Mer 23 Sep - 11:09
Je ris à sa remarque sur mes futures activités de soirées.

- Vous savez ma chère. Je n'ai pas besoin de ce type de soirée pour céder au plaisir de la chair et du vice... Enfin bref. Dis-je

Elle me parla de la sensation qu'elle avait eu en croissant une des disparues avant qu'elle ne le devienne.

- Hum... Cela peut être plus utile que vous ne le croyez.

Je réfléchis

- Vous avez un service de sécurité, il me semble ? Demandais-je. Accepteriez-vous que j'infiltre quelques un de mes agents spécialistes en occulte pour enquêter en toute discrétion sur le phénomène ?

Hard avait déjà des hommes qui arpentait le campus en tant qu'élève ou agents hard en service. Pour le moment, les agents n'avaient pas eu un franc succès la plupart des étudiants se méfiaient d'eux. Pour ce qui est des autres, c'étaient des étudiants ordinaires qui avaient leurs études en plus de la petite mission qu'on leur avait demandé, il n'était donc pas à 100% sur le coup. L'histoire que la directrice me racontait était peut-être l'aide que j'attendais pour avoir une piste solide.

Entre temps, on nous avait desservit et donner le dessert. J'avais doit à "Choco fraise gariguette, pectine de fraise et son jus centrifugé", j'avais également demandé un Café Amaretto. J'aimais terminer un repas sur note alcoolisée et un bon café celui-ci réunissait les deux.

Le chocolat de mon dessert était exquis.

- Monsieur Hard. Entendis-je derrière moi.

Je pris ma serviette pour m'essuyer la bouche, avant de faire la baise la jeune femme. Celui-ci était enceinte d'au moins 6mois. En réalité, je la connaissais très bien, c'était ma secrétaire.

- Lucie, je ne savais pas que tu connaissais cet endroit.
Lui dis-je de façon très familière

Ce n'était vraiment ce que je pensais. J'avais juste du mal à imagier qu'un de mes employés puisse avoir les moyens de manger ici.

Un homme arriva et l'enlaça, c'était un homme très chic d'une cinquantaine d'allées. Je ne le connaissais pas.

- Oh Madame la Directrice. Dit-il en la saluant.

À première vu, il devait bien la connaitre.

- Je vous présente Cole Kresley, mon compagnon.
Dit-elle

Cela ne me disait toujours rien. Mais à 1er vu cela n'était pas le cas de la Directrice. D'après ce que je comprenais de leur discussion, c'était un professeur de littérature et un auteur à succès. Ce n'était certainement pas mon type de livre. J'ignorais si c'était un surnat ou pas. Faudrait que j'enquête sur la question, Hard n'aimait pas trop que ses employés fricotent avec des humains. Ils parlèrent encore quelques instants avec nous avant de partir.

- Il y a des démons qui ont la chance de connaitre la vie de famille. Dis-je avec nostalgie.

Je ne m’étais jamais vraiment penchée sur la question. Il est que depuis de centaine d'années la science avait fait des miracles, peut-être aussi pour le problème de fertilité des démons. Il était logique que nous soyons peu fertiles. La plupart des démons se nourrissent par la luxure, sans cette "anomalie" nous serions plus nombreux que les hommes.

_________________


Ne vous fiez pas à mon regard d'ange !
Je suis l'ombre dans la nuit...Vos pires cauchemars
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage


avatar
Slogan : I have nothing to declare except my genius (Oscar Wilde)

MessageSujet: Re: Des donateurs ? c'est toujours hard a trouver...[Pv Ethan] Jeu 24 Sep - 16:56
Maylys nota dans un coin de son esprit de penser à rappeler Ethan un autre jour, pour jouer un peu et faire plus ample connaissance, d'un point de vu beaucoup moins professionnel. Encore que s'il gardait uniquement la cravate... Elle eue un petit sursaut mental et préféra croquer dans son dernier morceau de fromage plutôt que dans cette hypothétique pomme, et fini son verre de vin d'un trait en écoutant son interlocuteur qui l’interrogeait sur son service de sécurité. S'adossant à la chaise, elle croisa les bras sous sa poitrine et recroisa ses jambes dans l'autre sens, non sans oublier le petit effleurement syndical de la jambe de son vis à vis.
Réfléchissant rapidement elle pesa le pour et le contre dans cette histoire, puis émit un bref soupir, au point où elle en était de toute manière, elle venait de passer un contrat avec Hard...

"Le campus possède un service de sécurité, il n'est pas très important mais je l'ai récemment fait augmenter, et deux patrouilles de police passent toutes les demi heures, les disparues étant essentiellement des jeunes fille c'était ...logique."

Un petit mouvement de la main fit comprendre au démon que si elle avait pu se passer de ça, elle l'aurait fait volontiers.

"Vous pouvez infiltrer vos agents, je les ferais passer pour des renforts, de toute manière c'est plus ou moins ce qu'ils sont. Par contre dites leur de venir me voir et me parler s'ils ne sont pas sur au sujet de choses qu'ils pourraient trouver. Depuis 2012 notre hum... section occultisme est devenue beaucoup plus active et il n'est pas rare de des phénomènes se produisent qui sont parfaitement normaux et voulus."

Le serveur choisi ce moment pour apporter les déserts, salade de fruits poêlés dans une pointe de Rhum brun et deux boules de glace verveine, un mélange chaud froid raffiné et délicat. La succube déclina le café et demanda un thé épicé mariage frère qui rejoignit les mets de la table rapidement. Elle était en train de le savourer lorsqu'une jeune... femme? Enceinte, fit son apparition et embrassa Ethan pour lui dire bonjour. Maylys haussa un sourcil, au vu du tutoiement employé, ils semblaient assez proches, elle resta assise et bu une nouvelle gorgée de thé lorsqu'un nouvel arrivant lui arracha un sourire et la décida à se lever pour lui serrer la main avec chaleur.

"Bonjour Cole, ravie de vous voir, alors vous venez fêter la dernière parution? Mon exemplaire attends toujours votre dédicace, passez donc à mon bureau entre deux cours."

Lorsqu'il la lui présenta, la démone darda un regard atone sur le gros ventre de la compagne de Kresley, elle le savait accompagné et multiplement infidèle, il appartenait d'ailleurs à son tableau de chasse, mais qu'il soit futur père était une surprise, évidement ce n'était pas le genre de confidences que l'on faisait sur l'oreiller au risque de refroidir légèrement l'ardeur des caresses suivantes. Le reste de la conversation se réduisit à un échange poli de banalités et de félicitations! - merci beaucoup! - et autre fariboles sur les bébés, plus quelques mots rapides sur le dernier best-seller du fringuant quinquagénaire et la future conférence organisé sur les poèmes de Dante à laquelle il devait participer. Après un au revoir bref le couple parti et ils se rassirent pour finir tranquillement leurs boissons chaudes.

"Chacun sa façon de voir, vous savez moi les enfants... Je suis plus intéressée par leur conception que par la suite, surtout si c'est pour en avoir avec un sorcier coureur de jupons, aussi charmant soit-il! Non je suis plutôt du genre définitivement mariée à mon boulot."

La succube adressa un sourire carnassier à Ethan, légèrement troublée par l'idée qu'il apprécie la vie de famille. Enfin quoi, c'était un démon! Et pour avoir connue son père, ce fieffé salopard, elle se doutais que les repas du dimanche midi en famille devaient plus tenir de la guerre des tranchées que du pique-nique bucolique. Elle essuya délicatement sa bouche, décroisa ses jambes et appuya doucement un coude sur la nappe après avoir fait signe au serveur pour l'addition. L'ovale du visage appuyé sur sa main, un sourire agréable aux lèvres elle regarda Ethan d'un air curieux.

"Vous avez des envies de ...multiplication des petits Hards?"
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
MessageSujet: Re: Des donateurs ? c'est toujours hard a trouver...[Pv Ethan] Mer 7 Oct - 10:15
Je regardais le couple partir d'un air nostalgique.

Ce fut, mon interlocutrice qui me ramenas à la raison.

- Hum à une époque, j'ai failli connaitre la signification d'être père. Dis-je

C'était une époque douloureuse pour moi, enfin c'était plus

Compliquer que cela. Je n'en avais jamais parlé, mais ces derniers temps tout me revenait en mémoire. La crise des 555ans peut-être.

Je n'avais pas une amie en face de moi, mais une associée, elle ne devait pas connaitre ma vie passée.

- Vous permettez. Dis-je en me levant.

Lorsque je partis, je laissai trainer une aura sombre et lugubre derrière moi, sans même m'en rendre compte.

J'arrivai dans les toilettes et me regardai dans la glace. Il fallait que je reprenne mes esprits pour se faire, je mis de l'eau sur mon visage. Je fixais toujours le miroir, et je retombai dans mes souvenirs. J'étais en 1943, en Allemagne, les Nazis semèrent la peur et moi je l'amplifiais avec mes dons. Comme on pouvait sans doutait un démon tel que moi était dans le camp de mauvais... J'étais un agente du renseignement ou plus officiellement une spécialiste de la torture. À cette époque, j'avais commis une grosse erreur : Liliane. C'était une jeune danseuse-chanteuse rencontrée dans un cabaret. Elle était si belle et si douteuse. Elle aimait tout le monde et tout le monde l'adorait. Le club était très populaire auprès de militaire. Elle m'avait tout de suite tapée dans l'oeil. Elle ne voyait pas le monstre qui était en moi, même si elle savait très bien ce que je faisais, enfin c'était normal pour une télépathe.

Je revois mes collèges me ramener Liliane dans mon laboratoire.

Elle était accusée de trahison. Après leur dire, c'était un agent ennemi infiltré. Mon travail était de la torturer pour qu'il avoue. Je n'ai pas pu, je n'ai même pas eu l'occasion.

Lorsqu'il me laissa seule avec elle. Elle m'avoua tout, elle faisait partie de la garde d'argent. À l'époque, c'était des sorciers enrôlés dans l'armée française pour utiliser leur talent contre l'Allemagne Nazis. Elle me confessa également qu'elle était enceinte. J'avais bien remarqué que ces derniers temps, elle avait pris un peu de poids. Mais je n'aurais jamais pensé qu'elle puisse être enceinte et certainement pas de moi. Mais elle était sûre d'elle. Il n'y avait qu'une chose à faire, fuir, ce que je fis à l'aide de mes pouvoirs. Nous fumes alors pourchassé, traqué comme des animaux.

Nous nous réfugiâmes dans une petite ville à la frontière du Danemark. Une gentille paysanne, et ses 8 enfants nous accueillirent dans sa ferme. En échange, je travaillais pour eux pendant que Liliane se reposait. Tout se stresse, cette course folle avait compliqué sa grossesse. Elle avait régulièrement des douloureux, plusieurs fois, nous eûmes cru qu'elle le perdait. S'il n'y avait eu que cela, le fait pour une sorcière d'être enceinte d'un démon compliquait les choses... elle devait maitrisé des forces démoniaques vivant en elle, qu'elle ne connaissait pas. Heureusement pour nous, la fermière n'en était pas vraiment une, C'était en réalité un ange qui protégeait 8 enfants juifs et sorciers. Quand je l'appris, je crus qu'on avait enfin trouvé une bonne étoile. Un matin, Liliane eut un mauvais pressentiment, elle voulait partir... Je l'ai rassuré et on est resté. Deux jours plus tard, enceinte de 8mois, le travail commença pour de bon. Toutes les filles de la maison étaient au petit soin pour elle et moi, je la soutenais comme je peux. Mais le soir, tout bascula, elle était en travail depuis 5 heures quand ils défoncèrent la porte. Tous les enfants furent abattus, je sentis la puissance de l'ange qui souffre et qui déploie sa magie. Avant qu'ils ne nous trouvent, je blottis contre Liliane et lui fit disparaitre dans la brume. Je ne pouvais aller très loin, surtout à cause de son état. Lorsqu'on réapparut dans la grange, il y avait tant de sang... Je voulais l'aider, mais je ne savais pas quoi faire. Elle ne devait pas crier... Je sentais sa vie partir... Elle me dit dans un murmure "C'est trop tard". J'entendis des voix et le cliquetis d'une grosse arme détruire notre cachette. Cette nuit là encore, je perdis le contrôle et devient l'être démoniaque pour laquelle, j'avais été formée.

Lorsqu'un homme entra dans la toilette, je revins à notre époque. Mon coeur battait la chamade. Lorsque je sortis et passai devant le serveur, je demandai un alcool très fort. Je remis ma cravate et me rendit présentable, je souris à la belle.

- Bon je crois que nous avons finalement réussi à finaliser nos "accords" maintenant. Il faut convenir d'un rendez-vous pour signer un contrôle entre mon agence et l'université, si je puis dire. Avez-vous une date qui vous convient ?

J'utilisais mon comlink pour connaitre mon agenda personnel.

J'observais l'extérieur, j'avais bien envie de me changer les idées. Une horloge indiquait 15h30. Trop tôt pour faire la fêtes pensais-je

- Si vous êtes disponible tout de suite. Nous pouvons allons à mon agence signer toute de suite cela. Et fêtait cela d'un bar juste après. Lui proposais-je

J'espérais vraiment qu'elle accepte, car si je repartais seule, j'avais bien peur que mes idées noires reviennent. Il serait peut-être temps que je consulte un psy... Non... La seule que je connaisse est aussi folle que ses patients.

_________________


Ne vous fiez pas à mon regard d'ange !
Je suis l'ombre dans la nuit...Vos pires cauchemars
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage


avatar
Slogan : I have nothing to declare except my genius (Oscar Wilde)

MessageSujet: Re: Des donateurs ? c'est toujours hard a trouver...[Pv Ethan] Ven 9 Oct - 17:09
Maylys plissa les yeux, prête à entendre une histoire palpitante de naissance démoniaque, ou tout du moins un viol de mortelle ou quelque chose du genre, mais son vis à vis paru surtout perturbé par le sujet évoqué et s'éclipsa rapidement dans les toilettes. La démone ne s'attendait pas à une réaction aussi épidermique de la part d'Ethan, un sombre frisson la parcouru toute entière alors qu'il passait prêt d'elle, et sa main se resserra convulsivement sur sa tasse de thé vide.

*pas maintenant, ne pense pas à ça, maintenant, pourquoi tu penses à ça? ERIS! Reprends toi immédiatement!*

Elle ferma les yeux tentant de maîtriser la sensation d'inconfort qui l'envahissait tout entière...Une brève douleur naquit entre ses omoplates, elle serra les dents et tenta de passer outre, sachant pertinemment qu'elle était psychosomatique, uniquement psychosomatique, les blessures étant cicatrisées depuis des siècles à présent, un tremblement remonta sa colonne vertébrale jusque dans le bras et fit tomber la tasse de porcelaine qui avait contenu sa boisson chaude.
Elle rouvrit les yeux en voyant le serveur se précipiter pour ramasser, et lui adresser un regard éperdu de désir, son envoûtement marchait toujours à la perfection et il semblait ravi de pouvoir lorgner discrètement sur les jambes fines sous la table pendant qu'il récupérait les morceaux de vaisselle. Curieusement cela lui fit chaud au cœur et acheva de calmer sa petite crise de panique, elle ne comprenait pas vraiment ce qui avait pu lui prendre d'un seul coup alors qu'elle était juste en train de discuter avec...

*Ethan? Ce petit salopard m'a envoyé des ondes de peur?*

Quand on parle du loup... celui-ci était de retour, très classe, remettant sa cravate, son visage était légèrement humide, elle fronça les sourcils, il s'était passé de l'eau? Elle hocha la tête brièvement et consulta son agenda également, il était plus que bien remplis, sans compter les plages libres d'apparence mais qui étaient bloquées à cause d'activités ...personnelles. Maylys sourit avant de répondre.

"Mon emploi du temps est bien rempli, néanmoins pour un contrat aussi crucial, je dois pouvoir assez aisément décaler quelques rendez-vous de moindre importance, je verrais avec mon secrétaire Mickaël pour les détails, vous n'avez qu'à choisir le moment qui vous conviens le plus."

Elle haussa un sourcil en l'écoutant proposer de signer sur le champ, c'était assez rapide et parfaitement inhabituel comme proposition, et aussi un rien irréalisable, elle se demanda s'il n'essayait pas de la rouler dans la farine en voulant lui faire signer n'importe quoi très vite dans l'espoir qu'elle ne se méfie pas, pour qui ce jeune paltoquet la prenait-elle? La succube soupira et fit une petite moue, puis se calma légèrement, elle était sans doute un peu trop méfiante, en même temps avec les démons... même alliés... un léger tiraillement au milieu de son dos choisi cet instant pour la titiller, elle eut un bref tic nerveux et serra la main pour le cacher... finalement la perspective que boire, même un peu trop devenait tentante. Elle se leva et remit sa veste rapidement.

"Je ne pense pas que nous puissions signer le contrat final aussi rapidement votre service juridique et le mien auront fort à faire avant, néanmoins je suis disponible pour que nous réglions les derniers détails qui dépendent de nous... et pourquoi pas aller au bar ensuite, il y a quelques lieux de perditions tout à fait sympathiques à Capitol Hill, je peux vous introduire..."

Elle lui fit un petit clin d’œil et se dirigea vers la caisse en roulant légèrement des hanches, d'un mouvement souple, elle pianota sur son comlink pour payer la note, levant son index en direction d'Ethan pour lui interdire d'essayer de payer.

"Vous étiez mon invité... pas de galanterie mal placée je vous pris."

La note réglé et le pourboire distribué ils retournèrent dans l'entrée, la succube papillonna des paupières en direction du démon.

"Alors taxi ou vous allez m'en mettre plein la vue avec une somptueuse voiture?"

Elle sourit franchement d'un air taquin, puis repris légèrement son sérieux.

"Hm au fait, je voulais vous dire, navrée si je vous aie perturbée tout à l'heure, mais il n'était peut être pas nécessaire de vous servir de vos pouvoirs contre moi..."
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
MessageSujet: Re: Des donateurs ? c'est toujours hard a trouver...[Pv Ethan] Dim 11 Oct - 8:28
Je ne fut pas très enchanté qu'elle paie tout le repas, je pensais au moins diviser la note. Mais bon, je ne fis aucune remarque.

Puis elle me demanda si j'avais un véhicule. Bien sûr que j'en avais un. Une luxueuse Audi rouge à la coupe sportive m'attendait au parking.

Lorsqu'on attendait que le voiturier amène mon auto. Elle m'accusa de l'avoir "ensorcellé". Je fus assez choquée d'une telle accusation.

- De ? Je n'ai nullement utilisé mes dons contre vous. Et si même ce fut le cas, dans quel but. Vous êtes une femme charmante et une cliente ou plutôt une associée. Je n'ai aucun intérêt à faire cela.

- Je dois vous avez qu'il est très rare de nos jours que j'utilise mes pouvoirs. À l'époque des guerres, on avait besoin d'une bonne peur pour battre l'ennemi. Mais de nos jours, c'est fini... À part pour menacer une personne malintentionnée en vers les Hards.
Dis-je avec un peu de nostalgie

Beaucoup de démons regrettaient cela surtout les anciens comme moi. Nous nous sentions de plus en plus inutiles.

La voiture arriva, je pris les clés et me mis au volant. Le voiturier aida la belle a installé à l'avant. Je démarrai et continuai notre discussion.

- Vous proposez d'aller où ? À Capitole Hill, c'est ça ?

Je réfléchis deux secondes

- Eh ce n'est pas cette partie de la ville connue pour être mal famée et surtout le lieu de la porte des enfers ? Demandais-je

Depuis l'apparition de la bouche des enfers à cet endroit, la zone était connue pour le théâtre de nombreux crimes. Beaucoup de démons, sorciers et humains profitaient de la pauvreté et de la puissance magie noire qui se dégageait de ce quartier. Je voyais pas ce que pouvais faire dans un tel endroit.

_________________


Ne vous fiez pas à mon regard d'ange !
Je suis l'ombre dans la nuit...Vos pires cauchemars
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage


avatar
Slogan : I have nothing to declare except my genius (Oscar Wilde)

MessageSujet: Re: Des donateurs ? c'est toujours hard a trouver...[Pv Ethan] Lun 12 Oct - 16:46
Maylys haussa un sourcil, alors sa petite crise de panique n'était pas venu de lui? Mais qui dans ce restaurant aurais bien pu lui causer un tel désagrément? Il fallait être puissant pour s'en prendre à une démone de son âge et de sa force... A moins que le problème ne vienne d'elle uniquement? C'était peu probable, elle n'était pas du genre à s'affoler ainsi surtout pour un traumatisme si ancien, même s'il était toujours très vivace dans sa tête. Elle regarda le sol d'un air concentré, puis tapota doucement du talon, agacée.

"Entendu, je vous pris de m'excuser une fois de plus. Je trouvais aussi cela étrange et illogique, mais vous êtes partis précipitamment, et j'ai eue... une réaction assez inhabituelle. Enfin, vous êtes assez âgé pour vous maîtriser parfaitement, il faudra donc que je me penche sur l'incident pour savoir d'où ça viens ou si je perds définitivement les pédales."

Elle adressa un sourire navré a Ethan, tout en se demandant si finalement il n'avait pas 'fuité' sans s'en rendre compte, puis leva les yeux vers lui avec un air malicieux.

"Oui, la bonne époque... heureusement, il y a encore des possibilités d'amusements pour qui sait les saisir."

La succube fit un sourire carnassier au jeune homme en le dévorant ouvertement des yeux, avant de faire le tour du véhicule et de s'installer tranquillement à l'avant, en croisant les jambes bien haut, dévoilant le début de la dentelle de ses bas. Cette technique de séduction n'était pas vraiment sérieuse tant elle était outrancière, d'ailleurs elle éclata de rire, sans pour autant changer de position, disons que c'était sa manière à elle de se faire pardonner. Puis Maylys détailla l'intérieur de la voiture, luxueuse et de bon goût comme le propriétaire, avec la petite touche tape à l’œil de couleur... comme le propriétaire. Il démarra et elle regarda la ville qui se déroulait à toute vitesse par les fenêtres puis se retourna et fit face à son interlocuteur, ses iris changèrent de couleur, prenant leur teinte naturelle, à savoir un rouge profond et enflammé.

"C'est effectivement la partie de la ville la plus… hum démoniaque, mais justement, on s'y amuse bien d'avantage. Qu'en pensez-vous monsieur Hard? Voulez-vous que je vous montre un autre endroit à connaître dans cette cité, une fois que nous aurons fermés définitivement le chapitre travail? Il faudra sans doute nous changer avant mais... certaines places valent le coup d’œil lorsque l'on veut prendre du bon temps tout en étant, parfaitement à l'aise et soit même."

Elle insista volontairement sur les derniers mots, parfois il n'était pas désagréable de laisser sortir le démon, du moins c'était sa vision des choses, mais il était vrai que sa propre transformation n'avait rien de particulièrement horrible à voir, ce qui n'était pas nécessairement le cas de tout ses semblables. C'est pourquoi il existait des bars cachés dans Capitol Hill ou toute la faune surnaturelle pouvait se croiser dans une relative décontraction et surtout à visage découvert. Enfin si le fils Hard préférait, d'autre lieux plus huppés existaient également, mais Maylys préférais fréquenter les bouges dit mal famés qui offraient étrangement un meilleur anonymat, des divertissements et une liberté de circulation différente des moquettes feutrés et boudoirs enfumés de cigares et de requins maléfiques aux dents longues et aux canines acérées, dont les esprits retords étaient prêt à vous poignarder au moindre signe de faiblesse. Ses yeux redevinrent d'un noir d'ébène et elle s'enfonça confortablement dans le cuir du siège l'Audi.

"Sinon il y a des endroits plus conventionnels évidement... mais j'avais l'impression que vous appréciiez  de visiter un peu la ville et les lieux … pittoresques."
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
MessageSujet: Re: Des donateurs ? c'est toujours hard a trouver...[Pv Ethan] Jeu 29 Oct - 12:12
Je nous conduisais donc vers cette partie lugubre de la ville. Je n'y avais pas encore mis les pieds, mais j'en avais beaucoup entendu parler. En même temps, c'était assez normal, si la réputation de la zone était démoniaque, il était naturel que Hard en soit un des propriétaires voir responsable.

- hum je dois vous avouer que je ne suis pas contre quelques diableries. Lui répondis-je en m’attardant sur ses longues jambes.

J'avais déjà eu de nombreuses aventures avec des succubes, mais aucune ne lui arrivait à la cheville. Elle avait cette prestance et vivacité d'esprit que beaucoup de son espèce manquait. Elle était généralement dominée par un supérieur et ne faisait qu'obéir aux ordres. Néanmoins, j'en avais déjà rencontré dès comme elle.

Je souris amusée dans mes pensées. Dans les années 1960, Kennedy a dû faire face à une secrétaire endiablée. Cette succube était d'une intelligence remarquable. Elle avait réussi à manipuler le président, hélas sans faire le scandale qu'on attendait d'elle. Elle avait quand même réalisé un beau travail quand on regarde du point de vue démoniaque.

- Vous m'indiquez la route très chère. Lui dis-je

On arrivait dans le secteur Captill Hill. On avait l'impression d'entrer dans les ténèbres. Peu de lumière, beaucoup de poussières, d'après ce que j'en savais la porte des enfers dégageait des émanations qui laissaient un nuage sombre en permanence sur cette zone. Malgré l'âme de mort qu'il y régnait, il y avait beaucoup de monde dehors... Femmes de joie, dealer, petit épicier, vendeur d'armes... rien d'exceptionnel pour un quartier réputé malfamé. Les immeubles n'avaient pas été rénovés depuis des années, je dirais les années 1980-1990. Certains étaient même en ruine.

La directrice me montra l'endroit où me stationner. C'était un parking privé avec un garde. Tout à coup, je pris peur pour ma voiture. Allais-je retrouver mon véhicule intact ? Une fois stationner, je suivis la belle vers une porte. On aurait dit une sortie de service. Lorsqu'on l'ouvrit, j'entendis de la musique. Le couloir était sombre, une lumière se diffusait au bout.

Mes yeux s'écarquillèrent en grand lorsque j'entendrai dans la salle : lumière tamisée, fauteuil en velours rouge, atmosphère sensuelle... Un club burlesque. Je souris pleine dents, j'adorais ce type d'endroit. Les femmes qui dansaient sur scène étaient superbes, dévêtues et inaccessibles. Enfin bref, je remarquai un panneau d'enchère pour certaines demoiselles.

Pendant que je regardais le spectacle, une serveuse arriva près de nous.

- Puis-je vous installer ?
Demanda-t-elle

Je réalisai alors que les employés aussi étaient tenus subjectifs. Pour la gent masculine qui travaillait là : barman et agent de sécurité, ils étaient habillés aussi chic que moi.

Je laissai faire l'employé. Lorsque nous fument installer et je pris de félicité le choix de mon invitée.

_________________


Ne vous fiez pas à mon regard d'ange !
Je suis l'ombre dans la nuit...Vos pires cauchemars
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage


avatar
Slogan : I have nothing to declare except my genius (Oscar Wilde)

MessageSujet: Re: Des donateurs ? c'est toujours hard a trouver...[Pv Ethan] Jeu 5 Nov - 19:29
La succube ne loupa pas le regard du démon qui s'était étalé sur ses jambes ouvertement dévoilées, elle sourit doucement, amusée à la fois par la remarque et par la séduction qu'elle exerçait, même sur un démon suffisamment vieux pour connaître toutes les ficelles de ce genre de jeu.

"Je vais même faire mieux encore..."

D'un geste souple elle remonta la manche de sa veste et tapota sur son comlink, communicant avec le GPS de la voiture pour lui donner l'adresse du club qu'elle voulait faire visiter à Ethan dans capitol Hill, ils pénétraient d'ailleurs déjà dans le quartier mal famé. Maylys sourit d'un air carnassier, dévoilant des canines très légèrement plus longue que de coutume, ses yeux également commençaient à rougir de nouveau, et si son chignon ne les avait pas cachés Ethan aurait put apercevoir les petites pointes des cornes commençant à poindre depuis le crâne, l'excitation d'entrer dans cet endroit causait une petite saute de transformation à la démone, qui ne chercha même pas à s'en empêcher ou s'en cacher, ils entraient sur des terres ou la loi était celle de la force, la maîtrise de soit ne servirait à rien, elle pouvait se laisser aller à être elle même.
Ils arrivaient dans le parking lorsqu'elle acheva sa métamorphose démoniaque, son teint d'ocre asiatique avait laissé la place à une carnation d'un rouge carmin sombre, son visage même semblait légèrement différent avec cette nouvelle couleur. Elle tripota délicatement un endroit précis dans sa coiffure et secoua doucement la tête, sa chevelure d’ébène retomba alors en vagues souples sur ses épaules, dévoilant de petites cornes d'un noir mat qui ressortaient à présent clairement. La succube salua le garde d'un geste nonchalant de la main, puis ils se garèrent, elle retira sa veste la laissant dans l'habitacle, et sorti d'un mouvement souple de la voiture, sa longue queue de démone claqua rapidement en s'extirpant de sous la robe.

"Venez Ethan, je pense que vous allez apprécier."

La porte s'ouvrit comme par magie, dévoilant un intérieur bien plus cossu que ne laissait présager l'état extérieur du parking, c'était un leurre bien évidement, quoique l'immeuble ait l'air en ruine, il était en réalité très bien entretenu à l'intérieur et abritait toutes sortes d'activités louches et distrayantes à caractère illégal, que ce soit la partie club, les chambres ou officiait certaines filles, le studio de films pornographiques à contenus 'spéciaux' et sa salle de projection, ou encore le laboratoire d’amphétamines, qui fournissait quelques douceurs aux clients des lieux en plus d'inonder le marché noir de sa camelote. En bref, c'était un endroit parfait pour s'affranchir des règles et passer un peu de bon temps pour peu qu'on apprécie ce genre de distractions.

La succube émit un rire flûté en voyant la tête de son invité qui découvrait l'endroit, au moins il ne cachait pas sa joie, la serveuse en tenue de Bunny les installa à une petite table dans un angle, un endroit qui offrait une vue superbe sur les créatures s’effeuillant langoureusement. Avant de s'asseoir dans le petit fauteuil recouvert de velours prune, Maylys salua une ou deux connaissances présentes d'un signe discret de la main, elle était une habituée de l'endroit...

"Alors que pensez-vous du Lustig Blaue Engel?" Dit-elle avec un accent Allemand parfait. "Ils ont choisi le nom à cause de ce film des années 30, j'ai toujours une certaine nostalgie en pensant à l'Europe de l'entre deux guerre..."

Elle haussa un sourcil en direction de la serveuse qui apportait déjà les boissons favorites de la succube: Le cocktail prohibition, un mélange de vieux bourbon avec un soupçon d'amaretto, une touche de sirop de vanille, une cerise confite et petit must épicé réservé à une clientèle avertie, une goutte de sang de vampire. Le petit lapin fini d'énumérer le contenu des verres en gloussant légèrement et reparti en remuant d'un geste savamment calculé la délicate petite queue blanche qui ornait son postérieur.

La directrice pris son verre et le tendis vers Ethan en s'installant un peu plus dans son fauteuil, les jambes nonchalamment croisées, sa queue battant le rythme de la musique, elle fit un sourire mutin à son interlocuteur.

"Gentille fille, mais un peu gourde, ceci dit, si le cœur vous en dit, Pinky est disponible sur le tableau des enchères... mais entre nous, il y a de la chaire bien plus intéressante si vous avez un petit creux... Enfin bref, je porte un toast à notre collaboration, que j'espère, fructueuse longue et ...jouissive."

Une lueur de feu dévorante s'alluma un instant dans ses prunelles alors qu'elle énonçait ces derniers mots, puis elle abaissa ses paupières et bu une gorgée du cocktail d'un air gourmand et presque innocent.

"Si vous désirez autre chose que ce qui est proposé, n'hésitez pas à demander, ils connaissent juste mes habitudes et de fait, vous on servit la même chose, mais si quoique que ce soit d'autre vous tente..."

plouf:
 
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
MessageSujet: Re: Des donateurs ? c'est toujours hard a trouver...[Pv Ethan] Mer 11 Nov - 20:46
Lorsqu'elle avait repris sa forme originelle, j'avais fait les yeux ronds. J'avais cela me serait venu à l'esprit une tel audace. Il fallait dire que je n'étais pas séduisante sur cette forme et puis j'avais connu la persécution de notre race le fait de se dévoiler était une mise à une nue, montrer ses faiblesses... J'étais peut-être encore vieux jeu à ce niveau-là.

Nous étions installés à la table indiquer. Toutes les places étaient mises de telle façon que personne ne puisse faire dos à la scène. J'étais proche de mon invitée. La voir sous cette apparence réveillait en moi bien des choses. J'avais subitement chaud, j'avais retiré ma veste pour l'adosser à ma chaise.

La directrice m'informait des "avantages" du club. Je haussais la tête sans rien dire. J'avais commandé à la serveuse une bouteille d'eau fraiche. Elle m'avait regardée en arquant les sourcils pour les épaules. Lorsqu'elle revient, je pus un grand coup.

J'avais oublié que le pouvoir des démons était plus fort sous leurs formes démoniaques. C'était le cas de mon accompagnatrice qui m'envoutait littéralement. Difficile de garder ses esprits dans un endroit pareil de surcroit. La voir ainsi me rappelait des bons moments que j'avais passés des succubes... Diable, qu'elle avait le don de toucher les points les plus érogènes de votre anatomie et de vous donner un plaisir fou sans même vous toucher.

Que j'avais chaud, je défis un peu ma cravate. J'essayais de revenir au l'essentiel en me désaltérant, mais c'était plus dur que je le pensais "et c'était le cas de le dire". Un détaille qui ne devait pas échapper à la belle, cependant je faisais comme si de rien était.

- Je trouve également que ces années-là étaient les meilleures. Les gens étaient à la fois pudiques et libérer. On mourait jusque ce qu'il fallait de charnel. Je trouve qu'après, surtout les années 60. La société a perdu de son charme érotique, tout était à vue de tous... Plus aucune subtilité. Hum qu'elle dommage, c'est si beau un joli effeuillage. Dis-je en regardant le spectacle.

Je sentais sa queue battre la mesure. Ce qui me rappelait toutes les coquineries qu'une succube avait faites avec celle-ci et moi. RRRhhh, fallait que je me calme. J'observais discrètement mon interlocutrice et me posant des questions.

Elle devait porter un string sinon elle aurait déchiré ses sous-vêtements avec son "appendice". À moins qu'elle n'en porte pas ou qu'elle ait une de ses culottes trouées. Tout cela éveillait beaucoup de choses en moi. Je me surpris même à caresser sa main. Sa peau était douce comme du velours et chaude comme une bonne couette. Oui une couette dans laquelle on voudrait se lover et ne plus en ressortir.

Arh, le pouvoir des succube...!

_________________


Ne vous fiez pas à mon regard d'ange !
Je suis l'ombre dans la nuit...Vos pires cauchemars
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage


avatar
Slogan : I have nothing to declare except my genius (Oscar Wilde)

MessageSujet: Re: Des donateurs ? c'est toujours hard a trouver...[Pv Ethan] Ven 13 Nov - 19:04
Maylys s'amusait follement, cela faisait un moment qu'elle n'avait pas eut l'occasion de mettre dans tout ses états un démon d'age aussi vénérable que le charmant Ethan, et elle devait bien le reconnaître, cela lui procurait un frisson de plaisir plus érotique qu'un milliers d'orgies. D'autant qu'elle n'avait pour le moment déployée que son charme naturel et en aucun cas usée réellement de magie, à quoi bon se fatiguer avec ça quand quelques mouvements bien étudiés du visage et du corps peuvent produire le même effet sans peine?
Elle continuait de déguster son cocktail d'un air imperturbable de joueur de poker avec quatre as dans sa manche, tout en détaillant les jeune femmes langoureuses qui se donnaient en spectacle sur scène. Son invité semblait faire des efforts importants pour réussir à maintenir sa température corporelle à un niveau décent... contrairement au renflement de plus en plus conséquent au milieu de ses jambes qui attirait l’œil expert de la succube comme un phare dans la nuit.

"Il est vrai que la subtilité s'est perdue, enfin dans un certain sens, moi ce qui m'amuse c'est le renversement des rôles, avec la libération de la femme après ces années là justement, nous assistons à des comportements chez les différents sexes qui sont clairement des contre pieds des vieux carcans de la société... j'ai toujours adorée regarder les humains, leur façon d'agir, c'est tellement fascinant et complexe, d'une certaine manière plus que nos façons toutes démoniaques de faire."

Les mots étaient prononcés mais sonnaient particulièrement creux, ils n'étaient là que pour servir de support à ce qui se déroulait à coté, la main du démon sur celle de la directrice, qui gardait son air détaché alors que ses prunelles ne quittaient pas des yeux une certaine partie de l'anatomie de son interlocuteur. Elle finit son verre d'une longue traite puis sourit a Ethan, d'un air terriblement calculateur et gourmand, ses doigts s'entrelacèrent doucement avec ceux du démon, pendant se temps sa queue furetait doucement du coté du genou de l'homme, commençant une très, très, lente ascension le long du pli du costume.

"Dites moi monsieur Hard, seriez-vous en train de vouloir mélanger travail et plaisir?"

Elle se pencha un peu plus sur le démon, se rapprochant se son oreille pour y susurrer les mots suivant, tandis que sa queue remontait toujours, ayant atteint la mi-cuisse, mais ne s’arrêtant pas pour autant.

"Et surtout... est-ce bien raisonnable?"

Comme pour répondre à une savante mise en scène de séduction, les lumière de la salle s'éteignirent soudain tandis que les effeuilleuses quittaient la scène principale et les petits podium adjacents, seule une lumière tamisée répandait sa douce chaleur dans la salle plongée dans l'obscurité et l'envie de découvrir la suite du spectacle.

"On dirait que le spectacle va vraiment commencer..."

Les premières notes langoureuses d'une musique blues s'égrenèrent dans l'air, accompagnant une superbe et plantureuse créature à la voix de velour dans une robe toute de paillettes de décolleté et d'échancrures, d'un autre coté, la pointe de la queue de la succube avait atteint pour ainsi dire le point culminant de sa remonté. Impossible de déterminer si la dernière phrase de Maylys concernait l'un ou l'autre point, peut-être était-ce les deux, dans tout les cas, elle jouait parfaitement du double sens, poussant son vis à vis à douter de ses intentions.
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
MessageSujet: Re: Des donateurs ? c'est toujours hard a trouver...[Pv Ethan] Ven 4 Déc - 10:50
Je suis à toutes ses allusions. Tout cela m'amusait énormément et qui avait pour effet de me calmer. Je reprenais donc le contrôle de mes émotions. Nous venions de passer un cap et je me sentais plus alaisse. Je me détendis sauf à certains en droit stratégique.

Lorsque l'obscurité tomba, j'attrapai sa queue en lui disant

- Ma chère amie si vous allez plus loin, je pense que nous allons passer de l'autre côte de la ligne, à vous de voir.

- Mais sachez que je lui prêt à vous accueillir.
Dis-je

Je savais très bien que dans ce genre d’établissement, il y avait des loges "privées" pour les bons clients. J'étais prête à y mettre le prix pour un moment privilégier avec la belle demoiselle.

Je souris d'un air carnassier. Elle voulait jouer avec, c'est ce qu'on allait voir. Lorsque les lumières s'ouvrirent sur la scène, j'invoquai une ombre. Quasiment invisible dans la salle obscure, elle commença à caresser les épaules de la belle, descendant vers sa poitrine. Elle lui lécha le cou et l'oreille, sa langue était froide, telle un souffle. Ses membres extensibles descendirent le long de son corps pour l'effleurer et l'émoustiller. Moi pendant ce temps-là, je restais neutre regardant le spectacle en buvant mon verre. Après un moment, Je me tournai vers elle.

- un souci ma chère. Lui demandais-je amuser.

- Voulez-vous qu'on ait dans un lieu plus privé.
Proposais-je

ps : désolé c'est coure.

_________________


Ne vous fiez pas à mon regard d'ange !
Je suis l'ombre dans la nuit...Vos pires cauchemars
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage


avatar
Slogan : I have nothing to declare except my genius (Oscar Wilde)

MessageSujet: Re: Des donateurs ? c'est toujours hard a trouver...[Pv Ethan] Sam 5 Déc - 21:58
Maylys haussa un sourcil dans l'obscurité, le démon avait saisi sa queue, il ne désirait donc pas qu'elle continue son exploration? Les paroles qui suivirent balayèrent ses doutes d'un revers de mots, elle émit un petit rire flûté, tout en dégageant son appendice des mains de son interlocuteur, afin qu'il regagne sa place sagement prêt de sa propriétaire. Elle sourit dans l'obscurité, petite lune de blancheur au milieu de lèvres carmins.

"Hum, pour être tout à fait honnête, j'hésite, les affaires sont les affaires après tout et…"

La succube s'interrompit car de sombres mains venaient de s'inviter sur ses épaules, remontant la température de sa libido déjà bouillonnante à un niveau presque gazeux, particulièrement lorsque ses nouvelles amies s'aventurèrent sur son buste et tout le long du reste de son corps. La femme frissonna de plaisir, les sens sollicités par la fraîcheur d'une langue d'ombre dans son cou, le marionnettiste à coté feignait l’indifférence mais devait sans aucun doute jubiler derrière son masque de sérénité.

*Tel est prit qui croyait prendre... pour un démon de la peur il se débrouille bigrement bien en matière de séduction, et en plus tu me nargues hum...*

D'un geste gracieux de la tête la directrice se tourna vers Ethan en souriant de son air carnassier, elle se mit à caresser d'un geste distrait la forme brumeuse qui s'insinuait contre sa peau.

"Tout va bien... mais vous êtes un vilain garçon, monsieur Hard, utiliser ce genre de pouvoir à ces fins... Au moins vous ne manquez pas d'imagination, je dois le reconnaître."

Elle lui fit un clin d’œil dans l'obscurité, et se rencogna dans son fauteuil en profitant allègrement des attentions de l'ombre, allant même jusqu'à embrasser cette dernière langoureusement, avant de se remettre à regarder le spectacle d'un air nonchalant, seul les mouvements saccadés de sa queue témoignant du trouble et de l'excitation qui augmentaient de plus en plus, déchaînant les bas instincts de la succube comme une horde démoniaque dans un couvent. Sa tête revint vers le démon et sa main gauche lui caressa délicatement le bras, elle sourit et profita de ce contact peau contre peau pour user de son pouvoir sur lui.
Puisqu'il avait commencé à ouvrir les hostilités avec de la magie, elle ne voulait pas être à la traîne, mais elle dosa soigneusement la chose. Suffisamment fort pour que le bracelet d'améthyste ne puisse en retenir qu'une partie, et suffisamment faible pour éviter qu'il ne se déshabille brusquement en plein milieu de la salle, encore que, en fin de soirée ce genre de chose arrivait régulièrement dans ce lieu.
Elle se pencha, sa bouche se trouvant très prêt de l'oreille du séducteur, et lui chuchota d'une voix chaude.

"Pourquoi allez ailleurs? Nous sommes bien ici, à moi que vous ne soyez pris d'un subite crise de timidité Ethan?"

Sa main droite s'aventura très brièvement à l'emplacement précédemment découvert par sa queue, elle pianota brièvement sur le renflement dans le tissus, tandis qu'un léger gémissement s’échappait de ses lèvres.
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
MessageSujet: Re: Des donateurs ? c'est toujours hard a trouver...[Pv Ethan] Jeu 17 Déc - 21:06
Je répondis à sa remarque sur mes pouvoirs.

- Ma chère amie, après plusieurs siècle d’existence. On apprend à utiliser ses pouvoirs de mille et une façon. La peur peut-être dans chaque banalité mais il suffit d'une petite anomalie pour que la panique embrasse une victime.

- A une époque, le sexe et la libido des femmes étaient tabou. Éprouver un tel désir en public était une honte et la peur d'être découvert était bien présente.


J'étais songeur en pensant à de vieux souvenirs

- Je dois vous avez que j'en ai bien profité et j'en profite encore.
Lui dis-je avec humour.

Lorsqu'elle reprit les choses en main, je ne pus m'empêcher d'émettre un peu gémissement. Je la regardai droit dans les yeux, amusé de la situation. Il y avait fort longtemps qu'une telle chose ne m'était pas arrivée en public et ce n'était pas désagréable.

Je m'approcherai de son oreille et susurra

- Ma chère succube, si nous étions seul ou à une table plus discrète, j'aurais explorais votre anatomie. Vous caressant pour pouvoir peindre la moindre partie de votre corps... Illustrais-je.

A chacun de mes mots, mon ombre effectuait la démonstration.

- Descendant, jusqu'à la zone de l'enfer, où le feu du désir vous consume à leur actuel. Par mes gestes, j'aurais essayé de rendre désert aride de désire...
Dis-je alors que doigts invisibles parcourait son intimité.

- J'aurais compris vos soupirs et vous aurait vertement portait sur une table. J'aurais mis tout mon langage pour hydrater votre jardin. Dis-je soufflant sur son coup

- Mais puisque nous sommes ici. Je ne peux pas vous ouvrir à ma bestialité qui vous aurait fait crier mon nom. Dis-je avec vantardise.

Il suffisait d'un mot pour que je commande une suite particulière pour assouvir notre désir. Mais le jeu qui se jouait sous la table n'était pas mal non plus. Elle était très habile de ses mains, mais j'aurais préféré d'autres choses de la part d'une succube de son âge.

_________________


Ne vous fiez pas à mon regard d'ange !
Je suis l'ombre dans la nuit...Vos pires cauchemars
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage


avatar
Slogan : I have nothing to declare except my genius (Oscar Wilde)

MessageSujet: Re: Des donateurs ? c'est toujours hard a trouver...[Pv Ethan] Dim 24 Jan - 19:38
Maylys haussa un sourcil dans la pénombre, amusée de se voir offrir un cours d'éducation sexuelle par un démon de la peur et un cours d'histoire par un démon plus jeune, elle rit doucement en écoutant la petite diatribe, profitant toujours des attentions de ses impalpables nouvelles amies. Son sourire d’agrandi lorsque le jeune homme laissa échapper un petit gémissement bien vite noyé dans les chant langoureux de la belle plante qui se déhanchait sur scène en compagnie de quelques copines de moins en moins vêtues.
Un léger frisson la parcourue entièrement lorsque le souffle chaud d'Ethan hérissa le duvet de son cou pour lui susurrer ce qu'il lui ferrait volontiers, avec démonstration ombreuse à l'appuie, ce qui éveilla une boule de chaleur grandissante dans son ventre, ses vieux instincts remontaient de plus en plus, réclamant un repas à corps et a cris. Elle crispa même légèrement sa main sur le renflement de plus en plus tentant qu'elle caressait et maniait avec de plus en plus d'envie depuis tout à l'heure, nonobstant la présence aguichante et frustrante du tissus. Cependant, elle n'était pas succube et maîtresse d'elle même depuis si longtemps pour rien, et quoique ses nerfs soient prêt à se rompre, c'est juste la voix légèrement rauque qui trahis un quelconque effet lorsqu'elle répondit sur le même ton chuchotant après un léger gloussement.

"Les seuls noms que je cri sont ceux de Lucifer et Lilith, mais qui sait, si un jour nous échangeons nos noms véritable, peut être condescendanderai-je à vous faire cet honneur monsieur Hard, mais pas maintenant, non.. il est encore bien trop tôt, néanmoins..."

Une main jailli telle une flèche blême dans le noir et profitant de leur proximité se saisi de la nuque du démon, le griffant légèrement au passage, pour l'attirer contre les lèvres chaudes et accueillantes de Maylys, ainsi que de sa langue avide de découvrir de nouveaux horizons chez son invité. Le baiser se prolongea quelques minutes qu'elle mit d'ailleurs à profit pour aspirer un peu de ce suc vital qui était la seule véritable nourriture de son espèce. La pression sur le cou se rompit en même temps que la brève étreinte de leur visages, la directrice se rencognant de nouveau dans son fauteuil en se pourléchant les lèvres tel un fauve devant un steak.
Ce n'était bien évidement pas fini, d'un geste lent et étudié du pied, la succube fit tomber son verre sur le sol moquetté, pas de biens grands dégâts en perspective car il était vide, et le sol suffisamment moelleusement recouvert pour ne laisser entendre guère plus qu'un petit 'poc', sans aucuns bris de verre.

"Suis-je maladroite parfois..."

Toujours le sourire aux lèvres, la femme se baissa pour ramasser son bien, se retrouvant en un éclair à genoux sous la table, attaquant fébrilement la fermeture éclair du costume de ses doigts habiles, passant inaperçue au moment même ou l'une des artistes sur scène envoyait son soutiens gorge voleter joyeusement dans la salle sous un bref concert d'applaudissements et d'appréciations masculines de toutes sortes.

Enfin!:
 
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage



Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Des donateurs ? c'est toujours hard a trouver...[Pv Ethan]
Revenir en haut Aller en bas

Des donateurs ? c'est toujours hard a trouver...[Pv Ethan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Sujets similaires

-
» Celui qui sait commander trouve toujours ceux qui doivent obéir.
» Crise haitienne : Trouver le coupable ? Le pdt, PM, leaders ou Minustah!
» Faut bien trouver une occupation... [ PV : Patte d'Hiver ]
» OH AFRIQUE TU NOUS RESERVES TOUJOURS DES SURPRISES..........
» Je serais toujours près de toi... [Mort de Saveur d'Amande: pv Dauphine, et ceux qui veulent lui rendre hommage]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Clark&Hard :: Seattle :: Seward Park-