Clark&Hard
- Cher invité si vous voulez participer à notre forum. Veuillez lire le règlement et vous inscrire.

- Cher membre n'oubliez pas de vous connecter pour pouvoir participer au forum.


 

Partagez|

Entrevue entre Hard et Legrand [X] [FIN]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage


avatar
Slogan : Votre vie, n'aura aucuns secrets pour moi, alors détendez vous.

MessageSujet: Re: Entrevue entre Hard et Legrand [X] [FIN] Dim 23 Aoû - 19:38
Bien entendu que je sais tout, je sais toujours tout. Qu’est-ce qu’il croit ce démon, qu’être un Hard lui donne la vision absolue sur le passé, le présent et le futur ? Non, sinon il n’aurait pas besoin de moi. Il voulait faire de moi une esclave, me réduire à néant ? Il oubliait que je pouvais changer le cours du temps si l’envie me prenait. Je le regardai, tenter de me faire peur. Il avait mis le paquet, mais je suis une grande fille, je savais me défendre. Quoi ? Minable. Je ne suis pas la meilleure ? Une minable ? Je dois rester calme, c’est sa famille qui m’a payé mon cabinet. Calme, calme. Je lui fis un sourire.

« Très bien. »

Il sortit sur le balcon boire son verre et fumer une cigarette. J’en profitai pour fouiller son appartement à la recherche de tous mes vêtements. Ce ne fut pas chose facile vu qu’ils les avaient lancés à plusieurs endroits des pièces, mais finalement c’est entièrement vêtue que je sorti discrètement de son appartement. Minable ? S’il avait un travail pour moi, alors qu’il se mette à genou pour me le demander, moi je n’allais pas rester un instant de plus à combler ces désirs. Ah oui, je suis une minable, et bien qu’il trouve quelqu’un d’autre pour son job à la con. J’appuyai sur le bouton de l’ascenseur pour descendre au rez-de-chaussée.

Non mais réellement, il voulait la meilleure du pays et il osait dire que j’étais minable. Mon pauvre, tu ne sais pas encore sur qui tu es tombé. Tu ne le sais pas encore. L’ascenseur sonna pour signaler que j’étais au rez-de-chaussée. Parfait. Je sortis en colère hors de son immeuble. En colère complétement. Je connaissais peu ce quartier et j’avais juste envie de rentrer et bosser. J’attendis une minute, deux minutes, pas de taxi à l’horizon. Je fouillai mon sac pour prendre mon téléphone. Je regardai l’heure. J’avais largement le temps d’aller manger un morceau.

Je me dirigeai vers le restaurant le plus proche. Un fast food chinois. Je pris un plat de nouilles aux crevettes. J’avais horriblement faim. Mangeant en marchant, je regardais si un taxi arrivait.

_________________

Votre vie, n'aura aucuns secrets pour moi, alors détendez vous.
I love you PAST I love you
I love you PRESENT I love you
I love you FUTURE I love you
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
MessageSujet: Re: Entrevue entre Hard et Legrand [X] [FIN] Dim 23 Aoû - 20:36
Lorsque je rentrai dans mon appartement, je remarquai vite que la demoiselle avait mis le voile.

Je téléphonai à l'accueil pour en être certaine, celui que je reçus me le confirma. Je raccrochai.

Je réfléchis deux minutes, je venais peut-être de vexer la seule pythie de tout le pays et j'en avais besoin. Il était bien écrit dans son contrat que ces pouvoirs nous appartenaient et que si elle nous faisait faux bon, sa carrière était terminée. Connaissant les méthodes de mon agence, il devait avoir enchanté le grimoire sans qu'elle ne le sache. J'avais donc plusieurs fois choix, soit j'utilisais cela pour la faire peur quelques jours, soit je me pardonnais... Je ris d'un air de prédateur victorieux.

Je contactai Agnès pour lui dire de garder nos diners au frais. Je vais de boire un booster démoniaque, je serais donc me passer de manger encore quelques heures.

Je pris ma veste de cuir posé sur une chaise. Je l'enfilai et pris mes clés et descendis jusqu'au garage. Je savais que ce n'était pas une chose qui pouvait se régler par téléphone. Arrivée dans mon parking privé, j'avais le choix sur le véhicule à prendre. Je m'installai dans un cabriolet Maserati gris. Assise dans les sièges de cuir, je me demandais si je faisais bien. Qu'est-ce qui me prenait ? Habituellement, je l'aurais tué pour si peu. Deviendrais-je sentimentale avec les siècles ?

- Fait chier criais-je en tapant sur mon volant

Je mis le contact et partis en trompe jusqu'au bureau de Hard qui n'était pas très loin.  

Arrivée dans cette grande tour de verre. Je me dirigeai dans la section occulte au sous-sol. Il était bien gardé et protégé par une sécurité iTech et magique. Je demandai au gestionnaire de contrat une petite faveur. Physiquement, il avait l'air un bibliothécaire une cinquantaine d'années, mais lorsque je lui demandai de priver Alégia Legrand, Pythie de Seattle durant 1 semaine, de ses pouvoirs. Il sauta comme une puce, à cette annonce. Le pauvre, il devait peut être s'ennuie à rédiger des contrats magiques jamais utilisés.

- Comment allez-vous vous y prendre ?

- Hum je pensais lui donner une grippe magique. Discret aucun soupçon sur vous.

- Après tous les voyages et toutes nos aventures physiques, cela pourra se tenir. Répondis-je

En réalité, cette maladie occulte était un fléau pour les sorciers qui durant toute leur convalescente perdait leur pouvoir et avait parfois un gros rhume en plus. Certains ne s'en rendaient jamais compte qu'ils sont infectés. On pouvait l'attraper comme une grippe normal ou elle était provoqué par un sortilège ou une potion.

- Serait-elle contagieuse ?

- Non-Monsieur, je vous rassure vu que c'est magique et pas viral. Aucun risque pour son entourage.

Vu qu'elle n'avait pas eu une éducation ésotérique peut-être que la demoiselle, n'allait pas comprendre ce qui lui arrivait. Je souris en moins même.

- Va-t-elle se rendre compte du sort qui va la frapper ?

- Hum un léger frissonne, tout dépend de ses connaissances occultes et de sa puissance.

- Est-il possible d'inclure une clause de blocage pour certaines dates du temps ?

- C'est déjà prévu Monsieur. Elle ne peut pas affecter les Hard, celui veut dire tuer l'un de nos actionnaires ou détruire se contrat.

Hum pourquoi ai-je demandé, mon père était si prévoyant.

Elle devait encore être faible, parfois, elle n'allait pas s'en rendre compte.

J'observai mon employé déployer toute sa magie pour me satisfaire. Je repartis une bonne heure plus tard chez moi. Mon diner était dans le frigo, je le réchauffai et le dégusta devant mon ordi posé sur le bar. J'en profitai pour commander une livraison spéciale. J'étais une page d'un fleuriste, je composais un bouquet spécial, je connaissais la symbolique des fleurs. Message subtil.

Laurier-rose : attention, Rhododendron : danger, Myosotis : ne m'oublie pas, Barbotine : je suis contre vous et une Rose noire : regret. Accompagnée d'une carte et d'une citation : “Tout pardon a sa récompense.”

[FIN]

_________________


Ne vous fiez pas à mon regard d'ange !
Je suis l'ombre dans la nuit...Vos pires cauchemars
Revenir en haut Aller en bas

Entrevue entre Hard et Legrand [X] [FIN]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Sujets similaires

-
» Haiti en Marche: Haiti entre la Chine et Taiwan
» Conflits entre les syndicats au sujet du CEP et des elections.
» Atelier de travail entre entrepreneurs dominicains et haïtiens
» ENTRE LA DROITE REVOLUTIONAIRE ET LA GAUCHE REACTIONAIRE ??
» Relations entre Politique, CIA et le Sida

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Clark&Hard :: Seattle :: Logement :: Chez Ethan L.Hard-