Clark&Hard
- Cher invité si vous voulez participer à notre forum. Veuillez lire le règlement et vous inscrire.

- Cher membre n'oubliez pas de vous connecter pour pouvoir participer au forum.


 

Partagez|

Réouverture du Dante

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
MessageSujet: Réouverture du Dante Lun 7 Déc - 14:47

     
     

     

     

     Dante

     

     

Situé dans un quartier modeste de la ville, le Dante brillait de milles feus tel le Moulin Rouge de Paris. L'endroit était prisé par les riches et les pauvres, offrant l'assouvissement d'un pêcher en échange d'argent, de service ou de son âme. Le lieu proposait de nombreuses salles de jeux, de spectacles érotiques et de nombreuses drogues magiques ou biologiques. Chacun de ses "départements" portait un nom particulier : "luxure", "avarice" et "gourmandise".
Le casino, tel un établissement de Las Vegas, était rattaché à un hôtel de luxe et un restaurant gastronomique. Tout était conçu pour que les clients perdent leur argent pour le jeu ou la chaire. La preuve était qu'il y régnait une atmosphère envoutante.

Le propriétaire avait accès sa nouvelle oeuvre sur le thème de l'enfer. Cet homme n'était autre qu'un "prince" vampire, il était si âgé que certains le voyaient comme le père des vampires de la ville. D'après les rumeurs, c'était déjà un noble aimant la bonne nourriture et les jeux d'argent. Lorsqu'il est devenu libre de son maitre, il a investi dans des casinos. Malgré la concurrence démoniaque, il a réussi à percer dans ce domaine sans devoir s'allier à eux. Même si aucun subside n'est démoniaque, il embauche des employés surnaturels de toutes races. Les serveuses, les plus sexy, sont vêtues tels des filles de Lilith, et les hommes séduisants comme de nobles vampires.

Pour cette réouverture, il avait donc envoyé des invitations à toutes les personnalités influentes de la ville qu'elles soient affiliées ou non à un clan.

Les invités étaient donc accueillis par un voiturier et de chaleureuses assistantes qui avaient pour fonction de guider et d'offrir des jetons aux clients. Le champagne coulait à flo et le petit four parfumait les salles. Une musique charnelle était diffusée dans le haut-parleur de la salle de jeu et dans le restaurant. Dans la Luxure, c'était une autre de danse qui animait les foules.

     

     © Jawilsia sur Never Utopia
     

     
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
MessageSujet: Re: Réouverture du Dante Mer 9 Déc - 18:49

Je regardais l'invitation déposée à mon attention d'un regard curieux. Le Dante. Cela faisait un moment que l'établissement avait fermé, pour des raisons assez obscures d'ailleurs. Je me demandais si le lieu avait été repris où si c'était toujours le même taulier.

Tenant le carton dans une main tandis que je parcourais mon grand bureau vitré, je me permit un trait sarcastique :

"Le "Prince" aurait-il passé l'arme à gauche ? Je dois reconnaître que ça fait un moment qu'il ne s'est pas montré au grand jour, si je peux me permettre l'expression..."

L'idée d'aller y faire un tour me plaisait. Il y avait là bas tout le nécessaire à pratiquement tous les plaisirs possibles, dans un cadre raffiné. Pour couronner le tout, j'avais ma soirée de dispo.
Je contactais mon chauffeur et lui dit de bloquer ma soirée. Après avoir enfilé un costume sur mesure du plus bel effet, anthracite avec un fin liseret turquoise pâle au col et aux manches, je grimpais dans mon bureau secondaire, celui à 4 roues, direction le Dante.

Dix-neuf heures sonnaient à un clocher numérique lorsque je posais le pied sur le tapis de l'entrée du casino, aussitôt mitraillé par les paparazzis de tous poils. Heureusement je n'étais pas le seul à arriver. Si je peux me passer d'attirer l'attention, je préfère. Hélas avec mon métier et ma fonction, c'est parfois impossible. J'entrais alors dans le grand hall, redécoré et somptueux, et tendais mon invitation à un larbin en costume à queue de pie, qui me souhaita une bonne soirée en me remettant une pile de jetons du casino, offerts.

Je jetais un œil autour. Du gratin, encore du gratin, du gratin everywhere. Le "Prince" avait vu grand. C'était signé. En attendant de le croiser, je décidais de jouer un peu. Je m'installais à une table de Blackjack, en faisant un signe de tête entendu à ceux que je pouvais éventuellement connaître où reconnaitre alentours...
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
MessageSujet: Re: Réouverture du Dante Jeu 17 Déc - 20:18

   
   

   

   

    Dante

   

   

Lorsqu'un client arrive non accompagné, les dames d'accueil avait pour consigner de transmettre une carte en plus de jetons.
Sur celle-ci, il était inscrit "pour tout service particulier, adressez-vous à l'accueil"
Le terme "service particulier" était annoté dans une autre police, laissant sous-entendre bien des choses.

Il fallait dire que le Dante était très prudent, car la prostitution était illégale. L'établissement n'ayant aucun subside lié à la mafia ou du gouvernement, il devait être discret.
C'est pourquoi le Dante avait mis en place un système très astucieux.

Dans le casino, les "escortes" étaient facilement identifiables. Les femmes portaient toutes la même robe rouge et un ras du coup accompagné d'un médaillon du club. Les hommes, vêtus d'un costume gris, arboraient également ce bijou.
Ils n'y avaient pas qu'eux qui portaient un uniforme. Les serveuses étaient en mini-jupe noire et en corset, les serveurs étaient en pantalon de cuir et en t-shirt moulant. Ils avaient également un collier en cuir, tels des chiens de l'enfer.

Quand un client voulait gouter aux services charnels proposer par le casino. Il lui suffisait donc d'aller vers une escorte et l'aborder simplement. Suivant le fil de la conversation, l'employer le conduisait dans sa loge. Oui, toutes les escortes avaient lors appartement dans l'hôtel. Pour ce qui était des paiements, cela était toujours aussi discret. Le comlink était scanné et le versement était transférer immédiatement sous un faux intituler. Ni vu ni connu, pratique pour les personnes infidèles.

   

    © Jawilsia sur Never Utopia
   

   
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
MessageSujet: Re: Réouverture du Dante Jeu 17 Déc - 20:48
J'étais déjà dans la salle depuis un petit moment. Je jouais au Blackjack lorsqu'une personne que je connaissais arriva à ma table, Darius. Enfin, je le connaissais de réputation, c'était un homme d'affaires assez influent dans le milieu des armes. Ce qui était fortement intéressant pour mon agence. Je m'approchai de lui pour le saluer.

- Bonjour, Ethan Hard.
Lui dis-je d'une poigne virile.

J'avais à mes côtés une superbe jeune femme vêtue de rouge. Je n'allais certainement pas dire non à un peu de compagnies, surtout que je ne savais si Alégia allait venir.

Je vous avais transféré une invitation et envoyé une superbe robe bleu nuit, s'attachant dans le dos et avec une vente vertigineuse. Je m'étais dit en arrivant qu'heureusement je ne l'avais pas choisie rouge, sinon, on allait la confondre avec le personnel du club.

- Vous êtes venu seul ?
M'interrogeais-je. En même temps, je vous comprends, venir dans un tel lieu pour le pas profiter de tous les pêchers présents.

Une serveuse passa près de nous.

- Puis-je vous offrir un verre ?
Demandais-je à Darius.

Je me voulais polie et courtoise, une nouvelle alliance avec un homme de sa statue serait très gratifiante pour mon entreprise.

J'informai l'employé de notre commande. L'escorte qui était à mes côtés restait discrète lorsque j'étais en conversation avec Darius. J'appréciais cette démarche de sa part. Je n'aimais pas les dindes qui gloussaient comme des folles qui essayaient d'avoir toute l'attention. Non, elle était silencieuse, aimable et sexy. Chacun de ses chuchotements ou de ses gestes n'était là que pour m'émoustiller.

_________________


Ne vous fiez pas à mon regard d'ange !
Je suis l'ombre dans la nuit...Vos pires cauchemars
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage


avatar
Slogan : I have nothing to declare except my genius (Oscar Wilde)

MessageSujet: Re: Réouverture du Dante Mar 26 Jan - 16:16
Maylys tapota distraitement son invitation sur le bord de son bureau, elle restait dans l'expectative la plus totale quand a ce qu'elle allait en faire... rester chez elle et ne pas aller dans le nouveau casino du Maître? Un peu risqué politiquement parlant, du gratin serait présent ce soir là, qu'il soit démoniaque ou surnaturel, et ne pas faire ne serait-ce qu'acte de présence serait l'équivalent d'un aveux de faiblesse ou pire de dédain envers un puissant vampire. D'un autre côté sa façade officielle de directrice très respectée de l'université en prendrait un coup si on la voyait s'afficher ouvertement dans un lieu qui, quoique raffiné, affichait presque en néons lumineux 'JE SUIS DU COTE DE LUCIFER'. Elle soupira jouant avec une mèche de cheveux puis pris la décision de se déplacer, tout en se renseignant auparavant sur les possibilités d'une arrivée discrète, vu la nature du propriétaire son problème serait sans doute compris.

La succube sorti de la voiture noire aux fenêtres opaques qui l'avait amené avec efficacité dans le grand parking souterrain, d'un geste gracieux elle retira son manteau et marcha en direction de l'entrée souterraine du casino. Très rapidement elle fut prise en charge par un jeune homme servile dont le cou s'ornait d'un collier de même nota-elle que tous les employés.

*tsstsss alors on tiens son personnel en laisse?*

Ses talons claquèrent sur le sol de marbre du couloir avant qu'elle ne fasse son entrée dans la luxueusement moquetté salle de jeux. La partie luxure des lieux ne lui avait pas échappée, mais pour le moment elle préférait laisser de côté ses instincts et commencer sagement la soirée en jouant les quelques jetons gratuits qui lui avaient été remis, histoire de tâter le terrain, voir et être vue à défaut de reconnue par les présents.
Car c'était le but avoué de s'afficher en grand pompe même si elle ne devenait pas méconnaissable pour qui disposait d'un bon sens de la physionomie, mais personne de BCBG n'imaginerait que la créature au maquillage scintillant qui se déhanchait sur des talons vertigineux en robe lamée dorée dont les échancrures laissaient entrevoir suffisamment de chair pour déchaîner toute imagination sans pour autant l'assouvir, n'était autre que la très estimée directrice de l'université. D'autant qu'elle avait relâchée ses longs cheveux habituellement coincés dans un chignon strict, pour les laisser retomber naturellement en cascade jusqu'à ses reins, se couronnant néanmoins d'une fine résille dorée qui ourlait le velours noir de la chevelure de fin filaments de lumière. Maylys ne portait pour tous bijoux qu'un long serpent d'or enroulé autour de son cou et sinuant délicatement jusque dans les tréfonds de son décolleté en V. D'un air calculateur tout en affichant un sourire carnassier, elle tripotait nonchalamment ses jetons, ses prunelles d'ébène fouillant la salle à la recherche de connaissances intéressantes.
La femme déambulait toujours entre les tables, tentant de se décider à s'arrêter à l'une d'elle, lorsqu'elle fut percuté par une escorte et son 'client' qui avait apparemment déjà bien commencé la soirée et se montrait très entreprenant en coursant la pauvre dinde gloussante au milieu de la foule endimanchée. Tentant de se rattraper comme elle pouvait, compte tenus des quinze centimètres de talons aiguilles qui lui permettaient de voir le monde d'un peu plus haut, mais bientôt d'un peu plus bas aussi, la succube tituba de quelques pas en arrière jusqu'à atterrir sur une surface tiède et relativement moelleuse, à savoir les genoux d'un grand homme brun qui n'avait rien demandé et jouais tranquillement au black jack.
Maylys sourit machinalement à sa victime étonné, et plutôt que de se relever précipitamment au risque de se tordre une cheville, elle agrandit son sourire et toussota avant de lever un sourcil et de déclamer d'une voix particulièrement chaleureuse et décontractée.

"Milles excuses, je crains d'avoir été précipité dans vos bras, de fait... puis-je me permettre d'oser vous offrir un verre?"

La scène s'était déroulée assez rapidement aussi n'avaient elle pas encore reconnue Darius Wilson, dont le visage ornait occasionnellement quelques magasines lorsqu'il était question de la bonne santé de son entreprise. De même, la succube n'aurait manquée de saluer son confrère démon Ethan Hard, avec qui elle avait d'ailleurs récemment eut des rapports aussi professionnels qu'épicés, si la nature l'avait doté d'yeux dans le dos en plus de sa panoplie diabolique.
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage


avatar
Slogan : Votre vie, n'aura aucuns secrets pour moi, alors détendez vous.

MessageSujet: Re: Réouverture du Dante Mer 3 Fév - 10:00
L’invitation au Dante, me fut envoyée rapidement. Je voulais rendre jaloux Ethan ce soir et j’avais laissé de côté la splendide robe qu’il m’avait envoyée. A la place, j’achetai une robe noire, un peu moulante. Je laissai mes cheveux lâchés afin de sublimer mon corps et je me maquillai sobrement mais efficacement. J’avais invité pour l’occasion, Peter, un des élèves en psychologie de l’université. La directrice m’avait laissé choisir quelques élèves pour compléter mon équipe et j’avais justifié ces bonnes notes pour l’avoir dans mon équipe. Mais, ceci, juste afin de l’utiliser comme objet de ce jeu de jalouserie.

J’avais prétexté une soirée mondaine qui m’amusait peu et ou je devais être accompagné. Je lui avais tellement dit que je ne voulais pas y aller, car seule, que je préférais passer du temps sur mes travaux. Et finalement je lui avais fait croire que je me sentais seule. Il avait bien entendu fondu et m’avait proposé de venir avec moi en tout bien, tous honneurs. Brave garçon. J’espère qu’Ethan ne sera pas trop dur avec lui lorsqu’il se vengera. J’avais donné rendez-vous à 19h à Peter chez lui. Sonnant à sa porte, je fis signe de timidité et lui affirma que s’il ne voulait pas y aller, je ne voulais pas le forcer. Prétextant qu’une soirée me ferait du bien et qu’il était ravi de venir avec moi, il crut me convaincre de monter dans la voiture pour me rendre au Dante. Brave petit garçon.

Lorsque je lui donnai l’adresse, il gloussa devant le nom « casino de luxe ». A bien sur mon coco, tu n’imaginais pas que j’allais être invitée dans une kermesse locale ? Il se gara dans le parking souterrain et une fille vînt nous accueillir. Sa tenue laissait bien pensé que l’endroit n’était pas des plus sains et Peter fit une expression assez bizarre. Je le pris par le bras et m’avança.

« Tu sais, c’est une obligation familiale, je ne veux pas te mettre mal à l’aise. Puis ce n’est qu’un casino, tu as ta majorité, tu as déjà dû y aller. »

« Euh, non madame Legrand je n’ai pas était dans un casino de ma vie. »

Je posai ma main sur son torse et fit un regard de timide.

« Appel moi Alégia et tutoie moi ce soir. S’il te plait. »

Il tressaille un coup. Il était entièrement sous mon charme. Peut-être avait-il aussi des pensées plus perverses à mon égard. Ah les hommes. Après cette petite discussion, nous entrèrent dans le Dante. Je montrais mon invitation et on nous expliqua le principe de cette ouverture. Rien de direct, rien de clair, mais tout assez subtil, pour me faire comprendre que filles et hommes étaient disponibles au besoin. Peter, lui était trop impressionné par la salle pour faire attention aux sous-entendus. On nous donna quelques jetons que je partageai avec mon invité.

« Voici pour toi, j’aimerai bien que tu restes prêt de moi. Les hommes ici, sont assez intrusifs, si tu vois ce que je veux dire ? »

Je descendis les marches vers la salle principale, Peter à mon bras. Je regardais la foule, ce qui me bottait c’était de trouver Ethan rapidement, mais la salle était assez grande, il y avait beaucoup de monde et finalement mon premier arrêt fut au bar.

« Pourriez-vous me mettre un cocktail Pina Colada s’il vous plait, et pour mon compagnon, ce qu’il désire. »

Peter me regarda avec des gros yeux au mot compagnon, puis commande une Vodka Orange.

« J’ai dit compagnon, simplement par facilité, n’y prend aucun mal. »

Je bu mon verre tranquillement, continuant de chercher Ethan du regard. Il avait de jolies escortes à cette soirée et je me serais bien laissé tenter par une présence féminine si mon but n’était pas de jouer avec mon cher Hard. Finalement, je le vis, à la table de Black Jack à discuter avec d’autres personnes, dont la directrice de l’université.

« Peter, tu veux bien venir avec moi, je suis obligé de saluer de quelqu’un. »

Je me levais de ma chaise et me rendit au bras de Peter vers le table de Black Jack. Je fis un sourire aux diverses personnes qui étaient là.

« Madame la directrice, Monsieur Hard, je ne pensais pas vous voir ici. Oh, madame la directrice, vous devez reconnaitre Peter c’est un des brillants élèves que vous m’avez permis de prendre dans mon équipe. Il s’est proposé de m’accompagner pour cette soirée.
Monsieur Hard, je ne vous savez en si belle compagnie. »


_________________

Votre vie, n'aura aucuns secrets pour moi, alors détendez vous.
I love you PAST I love you
I love you PRESENT I love you
I love you FUTURE I love you
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
MessageSujet: Re: Réouverture du Dante Mer 10 Fév - 16:58
Je venais tout juste de sortir un 21 qu'une voix inconnue sur mon arrière gauche tonitrua. Pas le temps de profiter de mon instant de gloire, rien. Ça commençait bien... Elle semblait me connaître, je ne pensai pas pouvoir en dire autant. Je récupérai rapidement mes gains puis me le va et me retourna pour faire face à mon interlocuteur. Je l'éclipsai d'une bonne tête et d'une épaule. Le freluquet me tendit une bonne poigne en déclinant son identité. Ethan Hard. Un rejeton Hard. Maintenant, je me souvenais l'avoir déjà vu quelque part, probablement à une autre soirée. Son aura luciférienne transpirait par son corps et il y avait dans ce regard cette lueur si reconnaissable aux démons. Méfiance donc.

Cette famille était très influente partout là où la morale et la déontologie n'y étaient pas. J'avais déjà eu affaire au patriarche de la famille, il y avait quelques temps déjà.

"Je vous trouve bien curieux. Et il se trouve que oui ce soir, il n'est nul besoin de venir accompagné", dis-je en désignant discrètement son escort.

Je trouvais mon interlocuteur un peu trop à l'aise et trop envahissant. Pour endurer cela, un remontant m'aiderai bien.

"Un Zephyr pour moi"

Un de mes cocktails préférés, peu connus. Un mélange de Cognac, crème de cassis, Cointreau et citron vert, allongé de champagne.

Je lui désignait un fauteuil à la table et me rasseyait. Le temps de prendre connaissance de mon jeu, une élégante créature vint s'avachir sur moi, en toute élégance.

Je tournais la tête vers Ethan Hard et lui jetais un regard étonné en commentant :

"Voyez, pas besoin de venir accompagné, ça tombe du ciel. Ou des enfers", ajoutais-je à la demoiselle.

Lorsqu'elle ne se démonta pas et m'offrit elle aussi un verre, je gardai un air stoïque :

"Il va bien falloir ça, oui. Cela dit si ça continue je vais plus avoir assez de temps pour tout boire."

Lorsque la serveuse vint poser la commande précédente, j'en pré commandais un autre, et y fut rajouté le souhait de la demoiselle. Elle était d'ailleurs charmante et je me gardais bien de l'inciter à décoller son arrière train de mes genoux pour le moment. Cela dit, une question était nécessaire :

"Originale comme façon de se présenter. Je devrais peut être essayer ça au boulot..."
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
MessageSujet: Re: Réouverture du Dante Jeu 18 Fév - 9:37
HS : il n'y a pas vraiment ordre de réponse. Tant que votre/vos interlocuteurs (s) vous ont répondu.

Miss Mortimer était littéralement tombée sur mon interlocuteur. Je n'eus pas vraiment le temps de converser avec eux que Alégia vint nous rejoindre. Je remarquai de suite qu'elle était en charmante compagnie. Vu l'âge du jeune homme et son malaise apparent, la belle devait avoir usé de ses atouts pour le pousser dans un tel établissement.

Je ne pus m'empêche de lâcher une pique après qu'elle a présenté son "ami".

- Il n'est pas courant de voir un professeur accompagné par un élève surtout dans un tel lieu. J'espère au moins qu'il a l'âge pour entrer dans un casino.

Je me retournai vers la directrice

- Au faite, Madame la directrice n'est-ce pas un peu dérangeant qu'un chef d'étude sorte avec un élève qui est sensé travailler pour lui. La réputation de l'école et l'étude de recherche ne pourraient-elles pas en partir ?

J'étais sûre que Alégia allait certainement me fusiller du regard. Mais si elle voulait jouer à ce jeu-là, nous allions jouer.

"Monsieur Hard, je ne vous savez en si belle compagnie."


- Oh ma partenaire n'a pas répondu à mon invitation et je ne me voyais pas passer la soirée seule.
Répondis-je

J'aimais le jeu qui se jouait entre nous. Hélas, je devais faire attention que cela ne déborde pas. Je ne voulais pas d'une crise de jalousie en public.
Je l'observais attentivement et j'avais bien remarqué qu'elle ne portait pas la robe que je lui avais envoyée. Celle qu'elle avait lui allait tout aussi bien.

Ma "compagne" du soir constata notre divertissement. Elle avait donc sans doute compris qu'on avait un lien. Ces Dames n'étaient pas stupides, elle avait un certain talent pour analyser la psychologie de leur client, c'était une affaire de sécurité.

Je continuai donc à jouer à la table pendant que Darius faisait connaissance avec la succube. Qui était d'une extrême beauté cette fois encore. Je trouvais juste dommage que notre dernière entrevue avait dû s'interrompre si brutalement, j'en gardais un gout un peu amer.

_________________


Ne vous fiez pas à mon regard d'ange !
Je suis l'ombre dans la nuit...Vos pires cauchemars
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage


avatar
Slogan : I have nothing to declare except my genius (Oscar Wilde)

MessageSujet: Re: Réouverture du Dante Mar 8 Mar - 0:45
L'invitation était courtoise et sans doute un rien osée mais on n'avait rien sans rien dans cette vie, et puis elle aurait pu tomber plus mal, l'homme qu'elle venait d'agresser à son corps défendant était vraiment charmant, il avait un je ne sais quoi de… La succube haussa un sourcil, le bel étalon l'avait plus ou moins questionné sur son appartenance à l'un ou l'autre camp sur le ton de la plaisanterie, à moins que ce ne fut elle qui devienne paranoïaque, à moins qu'il ne soit déjà au courant par un autre biais ou ai un don? Prenant une respiration pour se calmer,  elle laissa de côté ceci et demanda un verre de vieux rhum brun 20ans d'age lorsqu'une serveuse vint prendre leur commande et scanner discrètement son com'link pour débiter le prix des consommations.

"Nul doute que vos collaboratrices seraient charmées et écrasées dans le même temps, mais si vous préférez la manière traditionnelle... "

La femme sourit et tendis la main, saisissant fermement celle de son interlocuteur, sans pour autant quitter le confortable coussin de ses cuisses, accentuant le contraste entre ces présentations formelles et sa position actuelle, elle cru bon d'ajouter sur un ton légèrement ironique.

"Maylys Mortimer, enchantée, monsieur?"

A peine le nom prononcé, qu'ils furent accostés par la dernière personne que la directrice aurait eut envie de voir ce soir, dans cet habit, dans cette position, ou du moins une personne en bonne place dans le top ten, accompagnée de surcroît par un élève de l'université suffisamment jeune pour que tous le monde s'interroge s'il avait l'âge d'entrer dans un casino. Cerise sur le gâteau, Maylys n'avait pas encore eut le temps de le voir mais Ethan Hard se trouvait présentement derrière son dos et s'empressa de la prendre à partie tandis que la démone se levait de son pourtant si confortable siège, comme si Lucifer en personne venait de débarquer. Le temps d'un battement de cils et la séductrice fit place à la directrice, plaquant un nouveau sourire un peu plus professionnel sur son visage elle leva les mains en signe de paix.

"Tout d’abord, Alegia, Ethan... Peter, bonsoir, ravie de vous voir."

Sa main se tendis dans toutes les directions saluant les différents intervenants. Puis elle accrocha un nouveau sourire diplomatique sur ses lèvres et répondit en toute équité.

"Alegia est directrice d'étude et non professeur, ce qui diffère un peu, bien que travaillant pour l'université elle n'est pas tenue de suivre le code professionnel du corps enseignant." *Entendez par là que si elle veut se taper des élèves ce n'est pas répréhensible au regard de l'université à condition que l'élève soit majeur.*

Mais bien évidement la succube ne pouvait pas formuler les choses ainsi, ceci dit Ethan Hard n'avait pas tout à fait tord, si la jeune femme s'affichait en compagnie de ses petites mains en public ce ne serait pas bon pour la réputation de l'université. D'un autre côté elle se trouvait également dans le lieu de débauche choisi par la blonde pulpeuse pour ça, et vu sa propre tenue et son origine démoniaque, il lui était difficile de la blâmer. Enfin elle n'était pas sure mais il lui semblait qu'un partie de ce qui se passait entre la psychologue et le démon lui échappait, se souvenant de la tirade dithyrambique de cette dernière sur le sémillant avocat, elle esquissa un sourire en coin intérieur et fini son petit exposé.

"Mais je suis sur que mademoiselle Legrand saura faire preuve de son professionnalisme habituel et je n'aurai qu'à me féliciter de son travail et de celui des membres de son équipe, et puis, qui suis-je pour empêcher la jeunesse de s'amuser?"

Comme si elle avait attendu ce mot-signal pour arriver, une serveuse pointa le bout de son plateau au même instant, déposant les consommations qui sur la table, qui dans les mains de leurs commanditaires. Maylys se saisi de son verre de Rhum et le tendis en direction de Darius, qui devait se demander dans quelle nasse il était tombé, puisque tous ici semblaient se connaître sauf lui, et peut être Peter, partit pour remporter le concours de l'homme le plus rouge de la soirée, catégorie 'je sors avec ma chef et croise ma directrice, au secours'.

"A l'épicurisme monsieur Wilson, avec toutes mes excuses une fois de plus pour la chute, et a ce monde si petit qui nous réunis tous ici."
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage


avatar
Slogan : Votre vie, n'aura aucuns secrets pour moi, alors détendez vous.

MessageSujet: Re: Réouverture du Dante Dim 13 Mar - 10:50
Ethan m’avait lancé quelques piques.

« Ne vous inquiétez pas monsieur Hard, il est majeur et a l’âge d’entrer dans ce casino. Je ne me permettrais pas d’emmener quelqu’un de mineur ici. J’ai ce genre de respect moi. Oh et je vous ferez signaler que je ne suis professeur, mais en charge d’une étude. De plus, Peter a accepté de m’accompagner car je n’avais pas envie de me retrouver en mauvaise compagnie seule. »

Alégia, ma chère, tu ne devais pas t’énerver. Tu avais le contrôle nécessaire à ne pas faire une crise de jalousie pour lui. Contrôle toi, contrôle toi, contrôle toi.

« Madame la directrice, je suis tout autant ravie de vous voir ici, que je ne savais pas que vous seriez invitée. Je ne pensais pas que le thème de ce genre de casino soit dans vos passes temps ? »

Et maintenant, je m’en prenais à la directrice. Heureusement, Peter échangea quelques mots pour expliquer qu’il était venu suite à ma demande de ne pas me retrouver seule ici.

« Ne vous inquiétez pas madame la directrice, ma relation avec Peter est tout à fait amicale, je ne suis ici que par l’invitation que j’ai reçu suite à mon nom de famille et non pas par envie. »

Peter me regarda. Il était très rouge au niveau des joues. Je lui fis un sourire ce qui n’aida en rien pour le calmer. Je tendis la main vers l’homme que je ne connaissais pas.

« Monsieur Wilson c’est ça ? Je suis enchantée de vous rencontrer. Alégia Legrand, fille du directeur du FMI. Vous avez sûrement entendu parler de moi, je suis la plus grande psychiatre du pays. Peut-être même du monde, mais ce serait un peu exagéré de le dire. N’hésitez pas à venir me voir, si vous en ressentez le besoin. »

Je voulu profiter de la poignée de main pour utiliser mes pouvoirs, mais il y avait quelques choses qui m’en empêché. Quelques choses dans le bâtiment ne me permettaient pas de jouer avec mes dons de Pythie. Je relâchai alors, rapidement sa main, pour boire un coup. Peter se pencha pour me parler dans l’oreille. Il me disait ne pas se sentir à l’aise et il voulait aller un peu plus loin. Je lui fis un sourire et répondit doucement dans son oreille.

« Peter, je me dois de rester encore un peu. Si tu ne te sens pas à l’aise, profites-en pour jouer à une table, je te rejoindrai dès que mes obligations seront terminées. Mais, j’aurai apprécié que tu restes. »

Je reculais et lui fit de petits yeux pour le faire fondre. Bien entendu, il ne bougea pas et resta avec moi.

« Monsieur Hard, comment avez-vous connu votre partenaire de ce soir ? »

Je regardai la fille dans les yeux.

« Elle est très belle et vous correspond à ravir. »


_________________

Votre vie, n'aura aucuns secrets pour moi, alors détendez vous.
I love you PAST I love you
I love you PRESENT I love you
I love you FUTURE I love you
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage



Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Réouverture du Dante
Revenir en haut Aller en bas

Réouverture du Dante

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Canada- Ségrégation raciale: Débat pour l’ouverture d’une école noire
» Ouverture de la saison de la chasse
» Ré-ouverture du forum "Centre de Recrutement"
» ouverture des serveur
» Ouverture de l'Orphelinat de Solarune

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Clark&Hard :: Seattle :: Belltown-